alaska carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport biométrique ou électronique en cours de validité, ou, si encore valide et émis avant le 26 octobre 2005, Passeport individuel à lecture optique
Autorisation électronique de voyage ESTA est demandée. Cliquer sur le lien suivant la demande ESTA


CLIMAT
Les zones côtières, partiellement réchauffées par le courant des Aléoutiennes, sont très humides avec une amplitude thermique relativement faible. Ketchikan est la ville la plus pluvieuse avec près de 3 900 mm de précipitations annuelles.

Dans l’intérieur des terres, à Fort Yukon, au nord-est, enregistre des records de - 60 °C en hiver et de 37,7 °C en été ! Les journées peuvent donc être chaudes à la belle saison, mais les nuits restent toujours fraîches (voire froides). Il peut d’ailleurs neiger en juin ou juillet, même au sud de l’Alaska. Au nord du cercle polaire, il est rare qu’il fasse plus de 15 °C.

Pour les nuits blanches, même à l’extrême nord de l’Alaska, la nuit n’est jamais complète. La lune se reflète sur la neige et la glace, et les aurores boréales repeignent le ciel de leurs faisceaux colorés.

Contrairement aux longues journées d’été, les journées d’hiver sont très courtes : environ 5h de jour plus ou moins clair à Anchorage en décembre. À Barrow, le soleil se couche mi-novembre pour se lever de nouveau mi-janvier.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 10h l’été, moins 9h l’hiver.

 

DEVISE
Dollar américain (USD) et 1USD=0, 896€


LANGUE
À majorité ANGLAIS

 

RELIGION
A majorité protestant et catholique.


SANTÉ
Aucun risque sanitaire majeur en Alaska. D’une manière générale, les services de soin américains sont excellents, mais ils sont hors de prix. Pas de consultation médicale à moins de 100 $. Et pour les médicaments, multipliez au moins par deux les prix français... D'où l'importance de souscrire, avant le départ, une assurance voyage intégrale avec assistance-rapatriement.

Il y a de grandes variations de températures. Privilégiez de nombreuses couches de vêtements (faciles à « enlever ») et un bon vêtement imperméable plutôt qu’une unique doudoune qui risquerait de se mouiller.

Pensez aussi à prendre de la crème solaire : l’air n’est peut-être pas très chaud, mais les UV sont puissants, surtout avec les reflets sur la neige ou la glace.

 

TRANSPORT
L’avion reste, de très loin, le moyen privilégié de se déplacer. L’étendue du réseau routier étant très modeste, les distances très grandes, c’est bien souvent la solution idéale.

Si vous en avez les moyens et l’occasion, n’hésitez pas à vous offrir un vol en bush plane ou en hydravion : c’est une expérience typique en Alaska.

Les régions côtières du sud de l’Alaska sont desservies toute l’année par des ferries de l’Alaska Marine Highway System, qui permettent de longer la côte pacifique de Belligham (dans l'État de Washington, à la frontière avec l'Alaska) jusqu’à Yakutat, en Alaska. On longe donc les côtes de Colombie-Britannique et celles du sud de l'Alaska. On peut aussi continuer jusqu'à l'extrémité des îles Aléoutiennes.

Le réseau ferré avec l'Alaska Railroad Corporation n’est pas très dense, mais permet de relier les grands sites sur de beaux trajets.

Les navettes d'Interior Alaska Bus Lines relient les grandes villes d'Alaska entre elles. Compter 185 $ pour un Anchorage-Fairbanks.
De mai à septembre, d'autres compagnies assurent aussi des liaisons entre Anchorage et Fairbanks.

VIE PRATIQUE
Prévoyez un adaptateur pour tous vos appareils électriques.

Les grands centres commerciaux et supermarchés des principales villes ouvrent généralement entre 7h et 9h pour fermer à 21h ou 22h. Les boutiques, elles, ferment vers 18h. Ailleurs, les horaires sont assez variables, mais ne comptez pas trop trouver porte ouverte après 19h.

 

TELEPHONE
De la France vers l’Alaska: 00 1 + indicatif de la ville régionale + numéro du correspondant.
De l’Alaska vers la France: 011 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.
La plupart des opérateurs téléphoniques considèrent l’Alaska comme un pays séparé des États-Unis en matière de facturation. Méfiez-vous si vous appelez depuis la France, d’Alaska avec une carte, ou si vous demandez un PCV... Mieux vaut acheter une carte prépayée sur place.

 

CUISINE
La faune qui hante mers, taïga et toundra se retrouve régulièrement sur les menus des restos et des cafés.Le saumon est excellent et plus encore, sans aucune trace de graisse comme tous les saumons. Vous croiserez immanquablement des salmon bakes, des barbecues locaux, souvent organisés tous les étés. On y propose aussi morue et flétan.
Les prix sont assez élevés donc misez aussi sur les supermarchés ou les fast-foods, présents dans chaque petite ville.

La plupart des bourgades comptent aussi au moins un, parfois deux cafés à tout faire (hébergement-épicerie-essence), où l’on mange correctement, sur le modèle de ce que l’on trouve ailleurs aux États-Unis.

Les coffee-shops sont très populaires et le drive-through, l’hiver est pratique lorsque le thermomètre affiche - 30 °C.

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !