Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor.

MAROC - INFORMATIONS PRATIQUES

maroc carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valide au moins 3 mois à partir de la date d'entrée au Maroc.

 

CLIMAT
Le littoral atlantique (où se trouve Essaouira) jouit d’une situation agréable et tempérée, les hivers y sont cléments, les étés chauds et beaux sauf le mois d’août, qui est plutôt frisquet en raison du vent humide qui souffle en permanence.
Les alizés balayant la ville d’une fraîcheur bien agréable, même en été.

Le printemps est sans doute la meilleure période pour visiter le pays. Les arbres sont en fleur, et toute la nature est en majesté.

À l'automne en revanche, tout a été grillé par le soleil d’été, il vaut alors mieux opter pour Marrakech.
Pour les régions sahariennes, mieux vaut partir entre octobre et février.

Pour les régions situées au sud du Haut Atlas, comme Aït-Benhaddou, préférez la période d’octobre à mai car en plein été, la température est assez élevée.

 

DECALAGE HORAIRE
Moins 1h à Marrakech et moins 2h pendant le Ramadan.

 

DEVISE
Le dirham (Dh).

Cette monnaie n'est pas convertible et vous êtes censé quitter le Maroc sans dirham en poche (vous pouvez les changer à l'aéroport si vous avez conservé le ticket de change ou le ticket de retrait par carte).
Dans certains hôtels, et lors de vos achats dans les grandes médinas touristiques, il est souvent possible de régler en euros.

Dans les villes importantes, il y a des bureaux de change un peu partout, rattachés ou non à une banque. Les banques font aussi le change, mais leurs horaires sont plus limités
Bref, il est aisé de changer au Maroc, et l’opération est plus avantageuse que le retrait d’espèces ou le paiement par carte, qui comporte des frais.

D’une manière générale, évitez de changer à l’aéroport, le taux y est souvent bien moins avantageux qu’en ville.
Les distributeurs sont nombreux dans le pays et les cartes sont acceptées par la plupart des hôtels d’un certain niveau, ainsi que dans certains restaurants, magasins et stations-service. La carte la plus largement acceptée est la carte Visa.

 

LANGUE
L’ARABE et le FRANÇAIS.

 

RELIGION
L’islam.

 

SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).
Aucune vaccination n'est exigée pour les voyageurs en provenance d'Europe.

Pour les fruits et légumes lavez-les, pelez-les ou faites-les bouillir.

Consommez les viandes bien cuites et servies fumantes, bannissez les viandes saignantes et rabattez-vous donc sur les couscous, tajines et méchouis, qui ne posent pas de problème.
Ne pas consommer de lait et ses dérivés non pasteurisés.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
Les bus sillonnent tout le pays et vous amènent dans les coins les plus reculés à des tarifs raisonnables. Demandez systématiquement un reçu ou un titre de transport, les bus sont contrôlés.

En principe, les bagages sont facturés (5 Dh par bagage; petite surtaxe au-dessus de 10 kg). Présentez-vous longtemps en avance, car vous ne serez pas seul. Les cars locaux s'arrêtent partout (s'ils ne sont pas complets).
S'il fait très chaud, faites comme les Marocains, prenez les bus dès le petit matin.

Les petits taxis sont des petits véhicules officiels, qui n'ont pas le droit de sortir des villes. Les tarifs sont très abordables, surtout si on connaît les règles du jeu. Dans les grandes villes, ils sont en principe munis d'un compteur. Le cas échéant, rappelez au chauffeur de le mettre en marche. S’il refuse, pas de problème, descendez.

Louer une voiture est une excellente solution. Une voiture permet de pénétrer à l'intérieur du pays et de profiter au maximum du séjour.
Tous les grands loueurs sont présents au Maroc.
Petite précision : il est interdit de quitter le pays avec une voiture de location, même pour ne passer qu’une journée dans les enclaves espagnoles de Ceuta et de Melilla.
Les contrats d'assurance (même tous risques !) ne vous garantissent plus si vous quittez une voie goudronnée pour emprunter une piste avec un véhicule de tourisme.
- Demandez un exemplaire vierge de constat à l'amiable.
- Assurez-vous que le tarif sur lequel vous vous êtes mis d'accord inclut bien l'assurance de base et les taxes de 20 % (que certains loueurs rajoutent au dernier moment, une fois le contrat signé !).
- Si vous louez depuis l'étranger, faites-vous confirmer par e-mail le maximum d'informations.
- Au moment de la prise du véhicule, le loueur vous demandera une empreinte de carte de paiement internationale en caution. C'est une procédure habituelle, au Maroc comme ailleurs. Mais attention à ne pas la signer sans montant indiqué dessus.

Trois notions importantes sont royalement ignorées : le niveau de risque, l’anticipation et le respect d’autrui. De nombreux automobilistes ne respectent pas les stops, doublent n’importe où et n’importe comment, changent de direction sans clignotant, démarrent quand ça leur chante et n’ont aucune notion des distances de sécurité.
La conduire de nuit est vivement déconseillé. La quasi-totalité des cycles sont dépourvus de tout éclairage.
Ayez une conduite vigilante, préventive, et surtout roulez doucement

 

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’adaptateur.

Si vous êtes invité dans une famille à la campagne, n’hésitez pas à répondre à toutes les questions que l’on vous posera et qui, parfois, vous paraîtront indiscrètes.
Les tapis des demeures individuelles sont aussi respectés que ceux des mosquées. Voilà pourquoi il convient de se déchausser avant d’entrer dans une pièce quand on voit des chaussures près de la porte.

On prolonge souvent la pause thé en acceptant plusieurs verres, même si l’on n’a plus soif.

Le fait que des jeunes hommes se promènent main dans la main (ou plutôt doigt dans la main) est un signe d’amitié et rien d’autre.

Donner quoi que ce soit en échange de l'hospitalité que l'on vous offre. Si par hasard votre hôte, que vous soupçonnez d'avoir très peu de moyens, vous somme de rester pour dîner, préférez l'accompagner au marché pour effectuer les achats nécessaires à la préparation du repas plutôt que de donner de l'argent.

Les shorts et les vêtements sans manches sont considérés comme indécents dans certaines régions peu touristiques. Idem sur les plages (le naturisme est interdit). Autour des piscines des grands hôtels, ne vous laissez pas non plus aller aux joies du bronzage topless. C'est une règle de respect élémentaire à l'égard du personnel marocain.

Ne pas essayer d'entrer dans une mosquée, une koubba, un mausolée qui n'est pas explicitement ouvert aux touristes.
Ne pas se moucher bruyamment en public, surtout pendant un repas.
Ne pas éructer bruyamment en fin de repas, sous prétexte de respecter une vieille coutume maghrébine. Toutes les familles ne pratiquent pas ainsi.
Ne pas refuser le thé que l'on vous offre.

 

TELEPHONE
De la France vers le Maroc : 00 + 212 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Du Maroc vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Possibilité d’utiliser son propre téléphone portable au Maroc avec l’option « International.

Acheter une carte SIM/puce sur place, si vous comptez passer des appels locaux (vers des lignes fixes ou des portables), c’est l’option à privilégier. Il suffit d’acheter à l’arrivée une carte SIM locale prépayée (20-30 Dh) chez l’un des trois opérateurs marocains (Maroc Telecom, Orange et Inwi). Pas mal de petits points de vente dans la plupart des villes.
On vous attribue alors un numéro de téléphone local et un petit crédit de communication. Avant de signer le contrat et de payer, essayez toutefois la carte SIM du vendeur dans votre téléphone, préalablement débloqué, afin de vérifier si celui-ci est compatible.

 

CUISINE
Les recettes de cuisine marocaine demandent une longue préparation. Dans les restaurants, pensez à les commander au moins quelques heures à l'avance.

Les salades sont généralement servies en début de repas. Une simple salade de tomates, d'oignons et de poivrons a une saveur particulière grâce à la coriandre ou au kamoun (le cumin). La salade méchouia, consommée de Tunis à Tanger, est réalisée à base de tomates et de poivrons cuits, d'ail, d'huile d'olive et de jus de citron. Dans les restaurants respectant la tradition, on vous apportera une variété de salades d'olives (meslalla), de fenouil, de carottes râpées parfois parfumées au jus d'orange, de feggous (des petits concombres longs et fins).

Le couscous est le plat que l'on mange traditionnellement le vendredi après la prière de dhuhr (de midi). Le couscous marocain n'est pas très épicé. La semoule de blé ou d'orge est roulée par des mains expertes, et cuite à la vapeur. Elle accompagne des légumes.

Le tajine est le plat le plus répandu au Maroc. Ce n'est pas tant une recette particulière, qu'un mode de cuisson. Rarement pimenté mais toujours épicé, parfois sucré, il est préparé à base de légumes et de poisson ou de viande.

Les soupes sont servies dans la plupart des petits restaurants, principalement la célèbre harira qui, pendant le ramadan, sert à rompre le jeûne quotidien.

Les briouates sont des petits beignets constitués de feuilles de pâte de pastilla et farcis de viande hachée, de cervelle, de saucisses, de poisson, d’amandes, etc.

La pastilla est un grand gâteau de pâte feuilletée aux amandes, fourré généralement de hachis de pigeon ou de poulet, et saupoudré légèrement de sucre et de cannelle.

Le méchoui est un plat de fête. Il marque souvent le dénouement d'un événement.
Les brochettes grillées sur les braises offrent l’avantage de constituer un repas rapide et bon marché, en plein air ou dans le souk. Elles se mangent avec du pain.
Les keftas sont des brochettes ou boulettes de viande hachée épicée. Il existe aussi les keftas de sardine, assaisonnées à l’huile d’olive et que l’on achète en petites boîtes dans n’importe quelle épicerie.

Le poisson : grâce au courant froid qui baigne les côtes atlantiques, le littoral marocain est très poissonneux. Mieux vaut consommer le poisson dans les villes côtières.

Concernant les pâtisseries, les plus connues sont les kaab el ghzal ou cornes de gazelle, mais vous pouvez essayer les briouates au miel et aux amandes.
La pastilla au lait, dite ktéfa est un dessert fait de feuilles de ouarka (pâte à base de farine et d'eau, qui doit être élastique) parfumées à la fleur d'oranger, superposées les unes sur les autres avec des amandes pilées, sur lesquelles on verse avant de servir un peu de lait refroidi.

Outre les bars à l'occidentale, l'alcool est également vendu dans certains supermarchés ou boutiques spécialisées
La bière locale est assez répandue.
Les vins locaux sont produits dans la région de Meknès (région de Volubilis) depuis l'époque romaine et dans l'arrière-pays casablancais. Ils présentent certaines qualités
Au Maroc, on consomme généralement du thé vert de Chine avec beaucoup de menthe.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France