Articles in Category: Afrique

Afrique description

Seychelles

Les Seychelles est un archipel de plus de 100 petites îles avec une nature époustouflante propice aux randonnées, des plages de sable blanc pour se détendre et des eaux turquoise, au fond marin magnifique.

Vous profiterez d’un Resort et Spa 4* dans un jardin tropical luxuriant et aux matériaux naturels.
Vous serez logés en suite vue océan pour profiter des paysages.

mahe valmer resort hotel les seychelles monplanvoyagemahe valmer resort hotel piscine les seychelles monplanvoyage

Pour découvrir la richesse de la vie sous - marine, une excursion en bateau vous sera proposée pour découvrir d’abord La Digue. C’est une île authentique avec des traditions intactes. Vous sillonnerez les chemins pittoresques en char à bœufs et admirerez l’une des plages de sable blanc les plus renommées.
Puis, vous vous dirigerez vers l’île voisine Praslin avec ses vieilles palmeraies décrites comme le jardin d’Eden. Vous irez ensuite à l’Anse Lazio, très belle plage de l’île. Un déjeuner buffet créole avec du poisson grillé et des produits locaux vous sera servi.
Vous reviendrez à Mahé avec des images plein les yeux.

la digue ile anse source argent plage beach seychelles monplanvoyagepraslin ile plage beach anse lazio seychelles monplanvoyage

Profitez en pour faire des balades pour admirer la nature de Mahé, ses plantations et des panoramas époustouflants.

mahe ile vue panorama seychelles monplanvoyagemahe ile sentier balade maison seychelles monplanvoyage

Vous serez transférés ensuite vers l’embarcadère de Mahé pour aller le restant du séjour sur une île privée. Véritable sanctuaire de la nature, l’île de Sainte Anne bénéficie d’un emplacement privilégié au cœur d’un des plus importants Parcs Marins de l’Océan Indien. La végétation originelle se mêle aux bougainvilliers, frangipaniers, hibiscus et palmiers dans une symphonie de couleurs.
Vous serez logés en hôtel 5* en villa en demi-pension. Vous profiterez des sports nautiques que propose la structure qui se fond dans le jardin tropical de l’île.

saint anne ile hotel beachcomber seychelles monplanvoyagesaint anne ile beachcomber hotel plage seychelles monplanvoyage

Vous pourrez explorer les eaux tropicales avec des poissons qui se déclinent dans toutes les couleurs sur fond de coraux.
En terme de balades depuis l’hôtel, attardez-vous sur la côte sud de Sainte Anne et combinez balade au cœur de la nature, promenade le long de petites plages tranquilles et haltes aux sommets de rochers granitiques spectaculaires.
Le second circuit cible le nord de l’île. Là, la nature prend des allures de jungle où se dissimulent les vestiges du passé de Sainte Anne.
Enfin, le circuit botanique vous initiera à la flore unique des Seychelles et à ses « cocos de mer », variété de palmiers endémiques.

saint anne ile plage beach seychelles monplanvoyagesaint anne ile nature balade seychelles monplanvoyage

A la fin de ce séjour idyllique, vous serez transférés sur l’île de Mahé et à l’aéroport et quitterez ce petit paradis terrestre.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Tunisie

tunisie carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport en cours de validité (suffit pour un séjour de moins de 3 mois) ou la carte d’identité nationale en cours de validité qui est tolérée (même celle prolongée de 5 ans), si le voyage s’effectue dans le cadre d’un forfait touristique organisé par une agence de voyages (vouchers - bons d’échanges pour les hôtels - à présenter).

 

CLIMAT
Au printemps, il fait beau partout, mais les pluies sont fréquentes, comme dans tout le Bassin méditerranéen à cette période de l'année.

En été, il fait très bon sur les régions côtières, grâce aux brises marines. En revanche, la chaleur est difficilement supportable à l’intérieur du pays et dans le Sud.

En automne, on a une saison idéale même si les jours raccourcissent. On peut se baigner jusqu’en octobre. En novembre, les premières pluies – parfois abondantes, souvent brèves – font leur apparition. Elles peuvent couper temporairement certaines pistes.
N’essayez jamais de franchir les oueds en crue.

Pour visiter les oasis du Sud, l’arrière-saison (octobre-novembre) et le début du printemps constituent la période idéale.

 

DECALAGE HORAIRE
Moins 1h en été à Tunis et pas de décalage horaire en hiver.

 

DEVISE
Le dinar tunisien (Dt).

Il est impossible de changer les dinars en dehors de la Tunisie.
On trouve des comptoirs de change (souvent incorporés à une agence bancaire) un peu partout et le change se fait généralement sans commission. Aucun problème donc pour se procurer de l’argent liquide. On peut aussi changer dans les bureaux de poste (là encore sans commission) ainsi que dans certains hôtels.

N'oubliez pas de conserver les bordereaux délivrés par les bureaux de change ou les banques, ainsi que les tickets de retrait d'argent aux distributeurs automatiques : ils vous seront demandés au retour pour changer vos derniers dinars en euros.
Pour se procurer de l’argent liquide, il y a des distributeurs automatiques (acceptant Visa et MasterCard) dans toutes les villes et zones touristiques. Notez toutefois que l’opération comporte des frais de retrait.

 

LANGUE
L’ARABE et le FRANÇAIS.

 

RELIGION
Musulmane.

 

 

SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).
Pas de vaccin obligatoire.

Pour les séjours longs ou ruraux, la vaccination préventive contre la rage est fortement recommandée.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
SNTRI dispose de bus qui vous conduiront dans les villages les plus isolés du pays. Sans oublier la dizaine de sociétés de transport régional (SRT Bizerte, SRTG Nabeul, SRT Le Kef, Jendouba...) ou encore la compagnie semi-privée STCI.

Le réseau ferroviaire compte environ 2 000 km de voies. Il existe plusieurs types de trains, l'autorail (confortable et rapide), les DC (climatisés), les AEX (express) et les omnibus.
Les trains, lents mais économiques, disposent de 3 classes : la « confort », la 1re et la 2e.

Le taxi collectif est appelé « louage » en Tunisie. C’est un moyen de transport populaire, à peine plus cher que le bus et un peu plus rapide. Il s’agit de fourgonnettes qui partent une fois pleines, il n’y a donc pas d’horaires, mais la fréquence est assez élevée. Dans chaque ville, il existe une station de louages, souvent à proximité de la gare routière principale.

Si on entre en Tunisie avec sa voiture, il faut présenter sa carte grise, une attestation d’assurance (carte verte) et son permis de conduire. Le permis international est souhaité mais non exigé. La réglementation peut changer, il convient de se renseigner avant le départ.

Pour la location de voiture, il faut avoir 21 ans (25 ans pour certaines compagnies) et le permis depuis plus d’1 an (parfois 2 ans, renseignez-vous auprès du loueur). Le permis de conduire national suffit. Une carte de paiement internationale, au nom du conducteur, est indispensable. Il est préférable de réserver sa voiture depuis la France lors de l’achat du billet d’avion, les tarifs sont plus avantageux.
Les voitures de location ont une plaque bleue (noire pour les véhicules de particuliers), ce qui fait que l’on est repéré par les gamins, les rabatteurs de toutes sortes et par les policiers (qui contrôlent scrupuleusement les limitations de vitesse).

Dans le Nord, le réseau est assez dense, les routes sont goudronnées et bonnes. L’autoroute est payante. Dans le Sud, le réseau routier s’est également amélioré. Sur les routes secondaires et les pistes, attention aux nids-de-poule qui peuvent survenir après de fortes pluies.

Conduire en Tunisie n’est pas de tout repos, surtout en ville : mobylettes à contresens, piétons, klaxons pour vous avertir que le feu va bientôt passer au vert, usage du clignotant anecdotique... Lorsque vous arrivez au niveau d’un rond-point, cédez le passage. En ville, c’est davantage la loi du plus fort que le code de la route qui prime ! On vous recommande donc un haut niveau de vigilance.

 

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’adaptateur.

La tolérance est généralement présentée comme étant l’un des traits de caractère fondamentaux du peuple tunisien.
Porter des vêtements décents qui ne soient ni trop moulants ni trop décolletés. Attention pour les amoureux, les démonstrations de « tendresse » en public sont assez mal vues..
Se déchausser avant d'entrer dans une pièce d'une maison particulière dont le sol est couvert de tapis.
Ne pas être préssé.
Prolonger la pause thé en acceptant plusieurs verres, même si l'on n'a plus soif.
Si l'on a été invité dans une famille, laisser un petit cadeau plutôt que de l'argent.
Si l’on a photographié ses amis tunisiens, leur montrer le cliché ou leur envoyer immédiatement sur leur portable
Retirer ses lunettes de soleil quand on s'adresse à quelqu'un.
Ne jamais refuser le couscous que l'on vous offre.
Pour appeler le garçon de restaurant ou de café, dire : « khouya ! » (mon frère).
Ne jamais passer devant quelqu'un en prière.
Ne jamais chercher à pénétrer dans un lieu saint, à moins d'y être invité (en Tunisie, à part quelques rares exceptions, les mosquées sont interdites aux non-musulmans).
Pour tendre la main à quelqu’un ou faire un signe, toujours le faire de la main droite.

 

TELEPHONE
De la France vers la Tunisie : 00 + 216 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De la Tunisie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Activer l’option « international » ou « monde » : elle est en général activée par défaut. Pensez sinon à contacter votre opérateur pour souscrire à l’option (gratuite) au moins 48h avant le départ.

Acheter une carte SIM/puce sur place est une option très avantageuse. Il suffit d’acheter à l’arrivée une carte SIM locale. Avant de signer le contrat et de payer, essayez tout de même la carte SIM du vendeur dans votre téléphone afin de vérifier si celui-ci est compatible. Ne reste plus alors qu’à acheter du crédit de communication, dans les mêmes boutiques de téléphonie.

 

CUISINE
La cuisine traditionnelle tunisienne est avant tout méditerranéenne très épicée (dans le Sud plus que dans le Nord), sur laquelle règne la harissa.

Vous trouverez ci-dessous quelques spécialités d’hors d’œuvre.
Le brick : crêpe très fine, pliée en demi-lune et frite, enveloppant un œuf et de la farce ou du thon et de l'oignon. Servi avec du citron et du persil, c’est l’une des entrées favorites dans les restos.
Le fricassé : beignet dans lequel on trouve du thon, des pommes de terre, des olives et de la harissa. Un mets du Sud.
La salade tunisienne : à base de tomates, oignons, piments et parfois du concombre.
La salade méchouia (de l’arabe méchoui, qui veut dire « grillé ») : salade de tomates et de poivrons (parfois forts) grillés au four ou au barbecue, puis marinés dans de l'ail et de l'huile d'olive et servie froide.
La chorba (de l’arabe chreb, qui veut dire « boire ») : soupe à base de semoule d’orge qui peut, à elle seule, constituer un repas économique. Contient des légumes, des épices, de la coriandre, et parfois de la viande de bœuf hachée.

En plats, vous avez :
La chakchouka : ragoût parfumé, assez proche de la ratatouille, dans lequel on trouve des tomates, oignons, poivrons et un œuf mollet. Parfois complétée de merguez ou de poulet.
La kamounia : ragoût fait de morceaux de bœuf et de foie nageant dans une épaisse sauce au cumin.
Le tajine : omelette épaisse et gratinée, à base de poulet haché, pommes de terre, fromage et aromates. Ce plat n’a rien en commun avec son homonyme marocain.
Le méchoui : il désigne en Tunisie tout morceau de viande grillé sur la braise.
Le couscous : avec sa semoule très fine et son bouillon rouge (à la harissa) caractéristique, il se distingue de celui préparé au Maroc. On en trouve partout et tous les jours. Il peut être à l’agneau, au poulet ou au poisson.
Le kafteji : mélange de légumes (style ratatouille), servi en accompagnement ou comme condiment dans les sandwichs (avec de la harissa, évidemment !).
La marqua : un ragoût à base de sauce tomate accompagné de diverses viandes et légumes ainsi que d'olives et de raisins secs. Se mange avec les doigts, en « sauçant » avec du pain.
La gargoulette : c’est un plat mijoté et servi dans une jarre bouillonnante (qu’on ouvre devant vous), à base d’agneau ou de mouton accompagné de pommes de terre et de sauce tomate. Sa préparation est assez longue et il faut la commander à l’avance. Dans le Sud, on dit « à la jarre » plutôt qu’« à la gargoulette ».

Concernant les produits de a mer, chaque poisson a sa saison. Celle de la langouste s’étend de mars à juin, mais vous en trouverez toute l’année, probablement congelée en dehors de cette période. On mange le poisson sous différentes formes, dans des soupes, en ragoût ou dans le couscous. Grillé, il est souvent accompagné de salade et de frites. Mais pas d’illusion, il s’agit de plus en plus de daurade, de mulet ou de bar d’élevage. Le poisson de pleine mer, denrée rare même sur le littoral, est naturellement plus onéreux et presque toujours vendu au poids.

Les fruits : le melon (très parfumé), la pastèque, les dattes (fraîches, à partir d'octobre), les raisins, les pêches, les nèfles, les figues de Barbarie (à ne pas consommer à jeun : constipation assurée) et les grenades, véritable caviar rose.

Les pâtisseries et autres douceurs sont des multiples douceurs orientales baignant dans le sirop de sucre. Goûtez à la bouza, une crème à base de fruits secs moulus, au ghraïba, gâteau sablé à la farine de pois chiches en forme de cône ou de bâtonnet, et au samsa, petit brick sucré contenant de la pâte d'amandes.

Vous trouverez un peu partout des beignets (mkharek) frits dans la rue par des vendeurs ambulants.
À Tataouine, vous ne pourrez passer à côté des cornes de gazelle, la spécialité de la ville.

Le thé à la menthe est la boisson désaltérante par excellence.

Vous aurez le choix entre un café naturel (ou café filtre), un express (le même qu'en France) ou un turc.
On sert beaucoup dans les cafés des jus de fruits frais.

Vous trouverez également de la bière.
Concernant le vin, 85 % du vignoble est situé dans la région du cap Bon. Ils sont généralement mal conservés, faute de caves.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Tanzanie

Partez pour 6 jours de Safari en petit groupe à la découverte de la faune et de la flore.
Vous arriverez à Kilimanjaro où vous serez accueillis et transférés à Arusha pour votre première nuit en lodge. Vous serez près du mont Meru entourés d’arbres centenaires.

kilimanjaro tanzanie monplanvoyage

Après votre nuit de récupération, vous partirez pour votre premier jour de Safari vers le Parc National de Manyara. Pendant cette journée, vous traverserez la steppe Masai et de nombreux villages pittoresques. Vous observerez des elephants, girafes et pourquoi pas des lions !

manyara parc tanzanie safari monplanvoyagemanyara parc massai village tanzanie monplanvoyage

Puis vous continuerez vers la région des plantations et la petite ville de Karatu, située aux pieds du Ngorongoro. Vous serez envahi par les bruits de la faune et le lieu.

karatu village tanzanie monplanvoyage

Poursuite vers les plaines du Serengeti en traversant le Ngorongoro. Durant ce trajet vous apercevrez une multitude d’animaux.
Vous resterez dans le parc pour une journée supplémentaire pour avoir un bel aperçu des environs. En effet, c’est l’un des plus importants écosystèmes préservés au monde qui est le théâtre de la plus grande migration animale encore existante. Vous éprouverez une impression d’immensité sauvage.

serengeti parc lion safari tanzanie monplanvoyageserengeti parc girafe tanzanie safari monplanvoyage

Ensuite, vous descendrez au cœur du cratère pour une expérience fantastique de Safari. La symbiose entre les mammifères et ce site somptueux est un pur bonheur et reste un moment inoubliable.

ngorongo cratere volcan tanzanie monplanvoyage


Enfin vous retournerez à Arusha pour prendre soit votre vol international soit partir à la découverte de Zanzibar, île aux sables blancs et eaux turquoises. C’est aussi un concentré d’histoire avec un mélange d’influences : britannique, indienne portugaise, omanaise et swahili.

Ce séjour se déroule en lodge en pension complète excepté le premier jour de votre arrivée. Vous aurez un 4x4 durant le safari et un guide francophone.
Tous les transferts depuis et vers les aéroports sont assurés.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Zanzibar

 

zanzibar carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Visa tanzanien (voir informations pratiques Tanzanie).
Un passeport en cours de validité (non périmé avant 6 mois).

 

 

CLIMAT
Le climat est équatorial, dominé par les vents de l'océan Indien, qui font la pluie et le beau temps.

Février est le mois le plus chaud de l'année, et août le plus frais.
De mars à fin mai, fortes pluies, et certains établissements sont fermés.
De juin à octobre, il fait chaud et sec, c'est la période idéale.
De fin septembre à fin novembre ou début décembre, en principe, petites pluies mais c’est également une bonne période.

 

DECALAGE HORAIRE
Plus 2h en hiver et plus 1h en été à Stonetown.

 

DEVISE
La shilling tanzanien (Tsh) mais le dollar américain reste la deuxième monnaie.

Les non-résidents doivent régler certaines dépenses en dollars (billets d'avion, de bateau, hôtels chic, etc.). Il est donc prudent d'avoir des dollars sur soi.

Pas de problème pour changer les euros dans les bureaux de change.

Les cartes de paiement ne sont pas encore très répandues, mais de plus en plus d’établissements (chic) les acceptent. Ne les utiliser que dans des commerces sérieux et fiables. La commission prise pour les achats réglés avec des cartes de paiement est élevée
Quelques distributeurs automatiques acceptent les cartes Visa et MasterCard.

 

LANGUE
Le SWAHILI et l'ANGLAIS.

 

RELIGION
L'islam à dominante sunnite.

  

SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).

Le traitement antipaludique est nécessaire.

La vaccination contre la fièvre jaune (et le carnet jaune qui fait foi) est exigée à l’arrivée. Pour info, il n’est pas toujours vérifié, mais il est indispensable de l’avoir avec soi pour éviter une vaccination obligatoire à l’arrivée.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
La vieille ville de Zanzibar (Stonetown) est un vrai labyrinthe de rues étroites. N’hésitez pas à demander votre chemin, on vous guidera sans problème.

Le taxi est totalement inutile, car il ne passe pas dans les étroites ruelles de la vieille ville.

Les dalas dalas sont très nombreux et desservent les principaux villages de l’île. Les lignes ont chacune leur propre numéro.

Concernant la voiture, la conduite se fait à gauche. Permis international et passeport sont nécessaires (prévoir des photocopies). Pour ceux ne disposant pas de permis international, il est possible de s’en procurer un au Department of Licence (Mizingani Road, près du port).

La route est en excellent état de manière générale. La conduite ne présente aucune difficulté particulière.
Prenez garde, les véhicules s'ensablent vite ! Évitez de vous y aventurer pendant la saison des pluies.

La conduite à moto reste assez hasardeuse et parfois dangereuse.

 

VIE PRATIQUE
Prévoir un adaptateur.

Le bakchich : le service n'est pas obligatoire mais très apprécié.

La tenue vestimentaire : portez des vêtements légers, mais conservez une tenue correcte, qui ne dévoile pas trop le haut des cuisses ni les épaules. Les tenues trop négligées pour les femmes choquent les Zanzibarites, même s'ils ne vous en diront rien. Sur les plages, le nudisme, monokini sont interdit et le bikini est autorisé. En ville, gardez les épaules couvertes et les bermudas féminins au-dessous des genoux.

Les Zanzibarites apprécient peu qu’on les prennent en photo, hommes ou femmes. Ne prenez personne en photo sans demander auparavant l'autorisation. Interdiction de prendre les bâtiments administratifs en photo.

  

TELEPHONE
De la France vers Zanzibar : 00 + 255 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De Zanzibar vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Une option très avantageuse est d’acheter à l’arrivée une carte SIM locale chez l’un des opérateurs (Airtel, Orange, Safaricom, ce dernier proposant la meilleure couverture réseau) dans les nombreuses boutiques de téléphonie mobile en ville ou à l’aéroport.
On vous attribue alors un numéro de téléphone local et un petit crédit de communication. Attention, on ne peut plus vous joindre sur votre numéro habituel mais uniquement sur ce nouveau numéro.
Avant de payer, essayez cette carte SIM dans votre téléphone, préalablement débloqué, afin de vérifier si celui-ci est compatible.

 

CUISINE
Les poissons sont très fréquents sur les cartes des restos. Ils sont grillés, en curry ou masala (mélange d’épices), au lait de coco, accompagnés de riz pilaf et d’ugali (bouillie de manioc). Le tout peut être parfois assez épicé.

Les crudités et les légumes non cuits sont à éviter. Préférez les légumes cuits, bouillis, grillés ou revenus à la poêle.

Les fruits etls que les oranges, ananas, mangues, papayes, bananes sont délicieux et ne coûtent pas cher.

Le thé local, très corsé, est toujours servi avec du lait bouilli et déjà sucré. Si vous le voulez nature, demandez un chai kavu. Il en va de même pour le café.

Les bières sont en vente un peu partout sauf dans les établissements tenus par les musulmans.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Tanzanie

tanzanie carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Un visa obligatoire (ou e-visa).
Il est très facile d'en établir un lors de l'entrée en Tanzanie (aéroports internationaux, postes-frontières - Dar es-Salaam, Zanzibar et Kigoma). Pensez à préparer 50 $ (ou l’équivalent en euros).
Pour l’obtention du visa avant de partir, il vous sera demandé un passeport en cours de validité (valable encore au moins 6 mois), 1 photo d'identité, une attestation de voyage (d'une agence par exemple) ou une photocopie du billet d'avion. Il faudra remplir un formulaire sur place, et payer (pour un visa ordinaire de tourisme) 50 € en espèces.
Le délai d'obtention du visa est de 5 jours ouvrables. Par correspondance, compter au mieux 7 jours. Envoyer une enveloppe timbrée au tarif recommandé pour le renvoi du passeport.

Il est possible de demande le visa en ligne (e-visa) via le lien suivant:

Visa en ligne


Un passeport en cours de validité (non périmé avant 6 mois).

Les mineurs doivent être munis de leur propre pièce d’identité (carte d’identité ou passeport). Pour l’autorisation de sortie de territoire lorsque les enfants ne sont pas accompagnés par un de leurs parents, ils doivent être munis d’un formulaire signé par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale et de la photocopie de la pièce d’identité du parent signataire.

 

CLIMAT
La Tanzanie possède deux zones climatiques bien distinctes :
• l'intérieur, avec les hauts plateaux (plus de 1 500 m d'altitude), subissant un climat tropical tempéré ;
• la côte, ainsi que Zanzibar, au climat équatorial humide.

La saison sèche s’étend de mai à octobre et de décembre à février avec des mois très chauds.

La saison des pluies : la « grande saison des pluies » s'étend de la mi-mars à début mai, mais l'essentiel des pluies est concentré sur avril. Les soirées peuvent être fraîches, voire froides.
La « petite saison des pluies » dure de début novembre à mi-décembre. Durant cette période, il ne pleut pas toute la journée, seulement à certaines heures, et ce n'est pas désagréable : les animaux sont plus nombreux et les visiteurs plus rares.

 

DECALAGE HORAIRE
Plus 1h en été et moins 2h en hiver à Dodoma.

 

DEVISE
Le shilling tanzanien (Tsh).

Le dollar reste la deuxième monnaie, « officieuse », et toujours la devise la plus demandée.

Apportez dollars et euros pour être tranquille et changez l'une ou l'autre monnaie au fur et à mesure en shillings tanzaniens.
Les coupures en dollars de plus de 5 ans sont systématiquement refusées.

Attention : les droits d'entrée dans les parcs doivent être payés en dollars. La plupart des hôtels chics demandent aussi à être payés en dollars.

Les banques proposent toutes le même taux de change, moins favorable que les bureaux de change.
Encore très peu acceptées en Tanzanie, les cartes de paiement principales sont les cartes Visa, American Express, MasterCard. Elles sont généralement acceptées dans les lodges et les grands hôtels.
Les distributeurs arrivent doucement. On en trouve sans problème à Dar es-Salaam et à Arusha.

 

LANGUE
Le SWAHILI et l'ANGLAIS.

  

RELIGION
A majorité chrétien et musulman. 

 

SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).

Le traitement antipaludique est nécessaire.

La vaccination contre la fièvre jaune (et le carnet jaune qui fait foi) est exigée à l’arrivée. Pour info, il n’est pas toujours vérifié, mais il est indispensable de l’avoir avec soi pour éviter une vaccination obligatoire à l’arrivée.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
Il existe deux réseaux ferroviaires en Tanzanie. Le train qui relie Dar es-Salaam à Mbeya et à la Zambie. Un sacré périple ! Deux trains par semaine circulent, de Dar es-Salaam à Kigoma (lac Tanganyika) et Mwanza (lac Victoria). Un voyage mémorable de 48h au moins
Sur les 2 principales routes (bitumées) du pays, de Dar es-Salaam à Arusha, et de Dar es-Salaam à Mbeya (frontière de la Zambie), les liaisons en bus sont régulières, plutôt bonnes, et à prix stables.
Les horaires doivent toujours être vérifiés sur place, auprès des bureaux du tourisme. La réservation et l'achat des billets se fait en kiosque de vente de billets dans les gares routières. Pensez à acheter votre billet et à réserver votre place à l’avance

Entre Dar es-Salaam et Zanzibar ainsi que Pemba, plusieurs compagnies maritimes assurent une liaison quotidienne, sur des catamarans.

Comme les matatus au Kenya, les dalas dalas, très nombreux, méritent la palme d'or du transport bon marché. À Zanzibar, un dala dala ressemble à une camionnette, avec des passagers assis à l'arrière sur deux bancs en bois l'un en face de l'autre. En Tanzanie, ce sont des minibus classiques.

Concernant le taxi, le prix est à discuter au départ, mais ne payez qu'une fois arrivé à destination, et après avoir récupéré vos sacs ou vos bagages.

Pour la location de voiture, un permis international et passeport sont nécessaires (prévoir des photocopies).
La conduite se fait à gauche.
En Tanzanie continentale, les grands axes et les routes nationales importantes sont asphaltés : entre Dar es-Salaam et Dodoma, entre Dar es-Salaam et Moshi, de Moshi au pied du mont Kilimandjaro, de Moshi à Arusha, d'Arusha à la frontière du Kenya (et jusqu'à Nairobi), d'Arusha à l'entrée du parc de Tarangire, et jusqu'au Ngorongoro.
Aucune route asphaltée ne traverse les parcs et les réserves (sauf le parc national de Mikumi). Ce ne sont que des pistes en terre rouge.

  

VIE PRATIQUE
Besoin d’adaptateur. Les coupures de courant sont assez fréquentes.

Dans les lodges, l'électricité est généralement fournie par un groupe électrogène qui, en règle générale, s'arrête de fonctionner après 22h ou 22h30 et qui recommence vers 6h. Cela impose des tranches horaires précises pour recharger les batteries de vos appareils.

 

TELEPHONE
De la France vers la Tanzanie : 00 + 255 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De la Tanzanie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Dans les lodges : il n'y a pas de téléphone ni dans les chambres ni parfois même à la réception.
On peut utiliser son propre téléphone portable en Tanzanie avec l’option « Monde ». Renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’utilisation à l’étranger.

Acheter une carte SIM/puce sur place est une option très avantageuse. Il suffit d’acheter à l’arrivée une carte SIM locale chez l’un des opérateurs (Mobitel, Vodacom, Airtel et Zantel) dans les nombreuses boutiques de téléphonie mobile en ville ou à l’aéroport.
On vous attribue alors un numéro de téléphone local et un petit crédit de communication. Attention, on ne peut plus vous joindre sur votre numéro habituel mais uniquement sur ce nouveau numéro.
Avant de payer, essayez cette carte SIM dans votre téléphone – préalablement débloqué – afin de vérifier si celui-ci est compatible.

  

CUISINE
Ce n’est pas dans les lodges que vous découvrirez la cuisine du pays. La nourriture qu'ils servent est une cuisine internationale.

Les viandes : pas de problème dans les lodges ou établissements de standard européen. Si vous avez des doutes, rabattez-vous plutôt sur le poulet.

Les poissons et crustacés sont un régal de simplicité et de goût, à prix modiques. Ils sont à éviter dans les lodges des parcs, où la fraîcheur n'est jamais garantie.
Sur la côte orientale, en revanche, les produits de la mer sont bien frais. Les langoustes, cigales de mer et crabes sont succulents et présentés sur les cartes de nombreux restos, à des prix très raisonnables.

Ils sont accommodés de diverses manières : grillés, en curry ou masala (mélange d’épices), au lait de coco, accompagnés de riz pilaf et d’ugali (bouillie de manioc). Le tout peut être parfois assez épicé.
Dans les villages, les pêcheurs aiment à cuisiner leur pêche eux-mêmes. Fraîcheur garantie ! Le poulpe (pweza) n’est pas mauvais non plus.

Plus à l’intérieur des terres, vous goûterez aux perches du Nil et aux incontournables tilapias pêchés dans les eaux des grands lacs.

Les crudités et les légumes : gare aux crudités et aux légumes non cuits. Par mesure d'hygiène, évitez-les. Préférez les légumes cuits, bouillis, grillés ou revenus à la poêle.

Il y a aussi le riz pilau (riz épicé), bien plus relevé, et le riz byriani (plat de riz style indien).

Si vous êtes en compagnie de Tanzaniens grands amateurs de boulettes et beignets à la viande ou aux légumes, goûtez aux sambusas et autres mishikakis (brochettes).

Les fruits : oranges, ananas, mangues, papayes, bananes... sont délicieux.

Demandez toujours une boisson fraîche, et non glacée (difficile à digérer sous la chaleur). Dites « bila barafu » : sans glaçon. Buvez frais, mais pas froid.

Le thé local, très corsé, est toujours servi avec du lait bouilli et déjà sucré. Si vous le voulez nature, demandez un chai kavu. Le café, produit localement lui aussi, connaît le même traitement, mais on arrive à trouver des espressos.

De bonnes bières sont en vente à peu près partout.
Dans la plupart des restaurants des lodges, le vin provient d'Afrique du Sud.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !