iles baleares carte espagne monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Carte d'identité ou passeport en cours de validité.

 

CLIMAT
Les îles jouissent d'un climat méditerranéen. L'été, il y fait chaud et sec et l'hiver demeure clément. Les températures augmentent déjà à partir d'avril et il fait souvent encore très bon en octobre.

On distingue deux secteurs dans l'archipel :
• Minorque et la partie nord de Majorque jouissent d'un climat tempéré avec des pluies qui dépassent les 600 mm par an ;
• le sud de Majorque, Ibiza et Formentera présentent un climat subdésertique, très ensoleillé avec de faibles précipitations.

 

DECALAGE HORAIRE
Aucun décalage horaire

 

DEVISE
L’euro (€)

Dans la quasi-totalité des villes et des villages, on peut retirer de l'argent aux distributeurs automatiques (cajeros automáticos) avec les cartes MasterCard, Visa ou Maestro.

 

LANGUE
L’ESPAGNOL et entre locaux CATALAN.

 

RELIGION
À majorité catholique.

 

SANTE
Aucun vaccin n’est nécessaire mais il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).

Pensez à vous procurer la carte européenne d'assurance maladie. Vous la recevrez sous quinze jours après en avoir fait la demande auprès de votre centre de sécurité sociale. Cette carte est personnelle, valable un an et fonctionne avec tous les pays membre de l'Union Européenne.

TRANSPORT
Globalement, les insulaires sont assez cool au volant, ou en tout cas précautionneux, les petites routes joliment bordées de murets de pierres sèches étant un tantinet étroites.

Si les distances sont courtes et les routes globalement excellentes, les virages sont nombreux
Il est interdit de téléphoner au volant, y compris avec un kit mains libres.
Dès le printemps, des nuées de cyclistes envahissent les îles et, plus encore, les routes tortueuses des cols et points culminants qu’ils adorent défier. Soyez attentif car la visibilité est très souvent réduite. À Formentera, c’est carrément l’enfer de rouler à vélo en plein mois d’août, car les scooters occupent toutes les voies cyclables !
Les loueurs de véhicules en interdisent généralement la sortie hors de l’île où le contrat a été établi.

Les liaisons inter-îles se font en bateau ou en avion.


VIE PRATIQUE
Pas besoin d’adaptateur.


Attention, à l'exception de certaines stations balnéaires (forcées de s'adapter aux touristes étrangers), les horaires des repas sont plus tardifs que ceux pratiqués en France. Pour le déjeuner, de 13h30 à 16h ; pour le dîner, de 20h30 à 23h
Les magasins sont généralement ouverts du lundi au samedi de 10h à 19h, avec une pause (de 13h30 à 16h30).

 

TELEPHONE
De la France vers les Baléares : 00 + 34 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Des Baléares vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Depuis juin 2017, un voyageur européen titulaire d’un forfait dans son pays d’origine peut utiliser son téléphone mobile au tarif national dans les 27 pays de l’Union européenne, sans craindre de voir flamber sa facture.

 

CUISINE
Les fast-foods allemands et anglais ont envahi les zones les plus touristiques et la cuisine internationale s’est bien implantée, mais la gastronomie traditionnelle reste bien implantée notamment dans les cellers, les anciennes caves à vin (on en trouve de fort belles à Sineu et Inca).

La gastronomie locale résulte d’un mélange d’influences arabes, valenciennes et juives.
Les bars ou restos de plage (xiringuitos en catalan, chiringuitos en castillan), sont légion. Ils vont de la guitoune, servant des sandwichs, boissons et snacks, au resto gastronomique, généralement spécialisé en poisson et fruits de mer.

Voici quelques spécialités :
Le pain (et ses dérivés) : l’incontournable pa amb oli, repas du pauvre, consiste en une tranche de pain que l’on frotte d’huile, d’ail et de tomate (c’est le pa amb tomàquets de Catalogne). Il est souvent enrichi de charcuterie, de fromages et de légumes marinés.

Les soupes : souvent à base de porc et de saindoux, telle la sope mallorquine (pain, poivrons, oignons et tomates) ou l'oliaigua (soupe minorquine avec ail, tomates et poivrons).

Les charcuteries : la sobrassada est une saucisse à base de porc haché mélangé à du piment rouge doux, qui se mange chaude mais que l'on peut aussi tartiner sur du pain. La butifarra ou butifarrón est un petit boudin noir épicé, souvent agrémenté d'anis en grain ou de pignons. La carn i xua est un saucisson de porc et de minorquin. Comme partout en Espagne, on trouve aussi toutes les variétés de jambon cru.

Concernant les entrées, goûtez à l'ensalada payesa d'Ibiza ou de Formentera, à base de poisson séché, pain dur, tomates, poivrons et pommes de terre.

Pour les viandes : ne ratez pas l'asado de lechona, le cochon de lait rôti, plat du dimanche par excellence.

Pour les poissons et fruits de mer : la pêche autour des îles est insuffisante pour satisfaire la demande touristique en été. Ainsi, les produits de la mer sont essentiellement importés de la péninsule.
C'est à Minorque que l'on mange le plus de poisson et de fruits de mer. Le plat le plus réputé est la caldereta de llagosta, sorte de bouillabaisse de langouste.

Le riz est à la base de nombreux plats comme l'arrós brut (avec du perdreau, du lapin, de la sobrassada et de la butifarra cuits dans une marmite en argile), l'arrós a banda (riz safrané avec des petits morceaux de calamars) et l'arrós negre, à base d'encre de seiche.

Le tumbet est une sorte de ratatouille de poivrons, tomates, aubergines, le tout frit et nappé de sauce tomate.
Les panades (empanadas) sont des sortes de chaussons feuilletés et fourrés aux légumes, à la viande ou au poisson.

Les formatjades sont des petits chaussons fourrés à la viande ou au poisson. La greixera de formatge est farcie de fromage, ail et œuf. Les robiols (de Minorque) sont des petits chaussons au thon ou aux légumes. À Majorque, on rencontre plutôt les coccarois, plus ronds.
Le queso de Maó est un fromage AOC, élaboré de façon artisanale.

Concernant les desserts, une grande spécialité commune à toutes les îles est l'ensaimada, une pâte feuilletée très légère montée en spirale et saupoudrée de sucre fin, quelquefois fourrée à la crème pâtissière, au chocolat, aux fruits confits ou aux cheveux d'ange.

À Majorque, vous pourrez savourer les robiols, des gâteaux sucrés, fourrés à la crème, aux cheveux d’ange, ou à la confiture de fruits.

À Minorque, on trouve les crespells, les pastissets - de petites pâtisseries en forme d’étoile -, et les carquinyols, petits gâteaux secs à base d’amandes. La tortada de merengue (tarte de meringue) est aussi très répandue dans l’île.

À Ibiza, goûtez au flaó, sorte de tarte recouverte de fromage frais de brebis et de menthe, et à la greixonera, proche du pain perdu.

Concernant les boisons, la bière est très consommée.
Pour le vin, il y a deux dénominations d'origine pour des vins majorquins, Plá i Llevant et Binissalem (vin rouge). L’île affiche sa propre Ruta del Vino, dans la région d’Inca, qui compte une douzaine de caves à visiter.
À Ibiza, à Sant Mateu d’Aubarca, les vignobles de cette région produisent les plus fameux de ses vins

À Formentera, on trouve un rouge solaire et robuste, le Cap de Barbària.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !