Articles in Category: Amériques

Amérique description


Hawaï

hawaï carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport biométrique ou électronique en cours de validité, ou, si encore valide et émis avant le 26 octobre 2005, Passeport individuel à lecture optique.
Autorisation électronique de voyage ESTA est demandée. Cliquer sur le lien suivant la demande ESTA.

 

CLIMAT
De mai à début octobre, c’est la saison la plus chaude et la plus ensoleillée, en particulier sur les côtes occidentales ou côtes « sous le vent » (Honolulu et Kahului). Quant aux côtes Nord-Est ou côtes « au vent », traversées d'averses, elles sont moins ensoleillées.

L'hiver, les pluies sont plus fréquentes et plus marquées. C'est alors que débute la saison du surf, en particulier sur les côtes Nord. L'hiver est ponctué de quelques tempêtes.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 12h l’été, moins 11h l’hiver.

 

DEVISE
Dollar américain (USD).


LANGUE
ANGLAIS et LE HAWAÏEN.

 

RELIGION
A majorité catholique.

 

SANTÉ
Aucun vaccin n'est nécessaire par contre les frais de santé sont très élevés donc souscrivez, avant le départ, une assurance voyage intégrale avec assistance-rapatriement.


Numéro d'urgence: 911

Prévoir une bonne pharmacie de base si vous voyagez avec des enfants. De nombreux médicaments, délivrés uniquement sur ordonnance en France, sont vendus en libre-service dans les drugstores.

 

TRANSPORT
L’avion reste, de très loin, le moyen privilégié de se déplacer. Les Hawaïens parlent de holoholo, les Américains d’island hopping, des sauts de puce d’une île à l’autre.

Depuis le port de Lahaina (île de Maui), le bateau (réservé aux piétons) permet de rejoindre Manele (île de Lanai) 5 fois par jour.
Un autre bateau, principalement emprunté par des employés venant travailler dans les hôtels de la ville, relie le port de Lahaina à celui de Kaunakakai (île de Molokai) à raison de 2 aller-retour par jour.
À Oahu, The Bus dessert l’ensemble de l’île, avec des passages fréquents. Donc pas besoin de voiture.

Plusieurs lignes de bus de Maui relient les différents points d'une ville (Wailuku, Kahului, Wailea, Lahaina...) ou d'une même plage. Les liaisons sont concentrées au centre et à l'ouest de l'île.

Hele-On Bus assure des liaisons sur l'île Hawaii. Il existe des lignes entre Kona et Hilo, entre Kona et les grands hôtels de la côte nord-ouest, et au départ de Hilo vers Honoka’a (côte nord), Waimea et le sud de l’île (Ka’u) via le parc des Volcans. Attention, il n’y a pas de desserte le dimanche.

À Kauai enfin, le Kauai Bus assure des rotations assez régulières au départ de Lihue, vers la côte nord ou la côte sud. Le service est réduit le samedi et ne fonctionne pas le dimanche.

La voiture est quasiment indispensable sur les îles autres qu'Oahu.
Au quotidien, rien de particulier à signaler par rapport aux règles de conduite américaines (voir informations pratiques Etats-Unis). La plupart des routes sont goudronnées. À Lanai, c’est tout le contraire pas de goudron donc la location d’un 4x4 peut s’avérer utile.
Le klaxon n'est utilisé qu'en cas de danger imminent.

 

VIE PRATIQUE
Prévoyez un adaptateur pour tous vos appareils électriques.
À Waikiki, les ABC stores sont pour la plupart ouverts jusqu’à 23h. Dans les îles extérieures, les créneaux des boutiques sont nettement réduits : de 9h à 18h le plus souvent.
Les bureaux ouvrent habituellement dès 8h pour fermer vers 16h ou 17h.
Une partie des musées ferme le lundi, parfois aussi le dimanche.
Une loi adoptée en 2006 interdit désormais de fumer à moins de 6 mètres de tout bâtiment.

Une culture propre, forte de son identité, se développe à Hawaii, sans pour autant que soit remis en cause le terreau commun polynésien : tout, dans ce monde, est sacré.
La décontraction observée n’est qu’apparente. En réalité, les sociétés polynésienne et hawaïenne plus encore, sont régies par d’innombrables règles sociales et religieuses basées sur un système rigide de castes et de kapu (tabous). À chacun ses nourritures, à chacun sa planche de surf, plus longue pour les ali’i et taillée dans un meilleur bois, à chacun son spot.

 

TELEPHONE
De la France vers Hawaï: 00 1 + indicatif de la ville régionale + numéro du correspondant.
De Hawaï vers la France: 011 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

Pour un appel sur la même île : composer juste les 7 chiffres du numéro.
Pour un appel d'une île à l'autre : il vous faudra le faire précéder du 1, puis de l’indicatif d’Hawaii (808).

L'option INTERNATIONAL est utilisée. Pensez à contacter votre opérateur pour souscrire à l'option qui est gratuite.

 

CUISINE
Les influences de tous les peuples venus coloniser Hawaï se retrouvent à la table des îles. Sushis japonais, saucisses portugaises, chow mein chinois, saimin vietnamiens, bons vieux burgers américains, il y en a pour tous les goûts, à tous les prix.

Pour le petit-déjeuner, commander un loco moco, dérivé du plate lunch formant une montagne de riz surmontée d’un steak haché ou de corned beef, d’un œuf à la poêle et, là encore, de beaucoup de gravy. Les Hawaïens raffolent du corned beef.

Les poissons frais sont souvent consommés cru ou sinon poulpe mariné (en poké) avec sauce de soja et algues.

Le plus populaire, le plate lunch, est servi dans des camionnettes le long des routes ou dans de petits restaurants locaux. C’est un empilement de deux cuillerées de riz, une salade de macaronis à la mayonnaise et une ou plusieurs spécialités du jour : bœuf ou poulet dans une sauce teriyaki, steak haché, poisson, kal-bi à la coréenne... le tout recouvert ou non de gravy (une sauce épaisse). La version japonaise, baptisée bento, comprend des légumes marinés, sushis, poisson ou poulet grillé, etc.
Autre incontournable, le saimin, une soupe de nouilles parfumée baignant dans un bouillon de poule ou de crevettes.
Certains plate lunches font une place d’honneur aux classiques hawaïens : porc kalua (cuit à l’étouffée) ou en laulau (idem mais dans des feuilles de bananier), saumon lomilomi (mariné avec tomates et oignons), bananes plantains et incontournable poi (purée de taro).
La pièce maîtresse est un cochon de lait cuit à l’étouffée dans l’imu, le four traditionnel. Un trou est creusé dans le sol, des pierres brûlantes déposées dedans avec les victuailles et le tout est recouvert de feuilles de bananier, puis de terre. Temps de cuisson : 6 à 8h.

Les coffee-shops sont nombreux et spécialisés dans les produits bio tels que des sandwichs frais à l’alfafa, au taro ou au thon cru.

En dessert, les tartes aux fruits tropicaux (lilikoi, fruit de la passion, mangue, goyave) sont souvent délicieuses. Vous avez aussi la shave ice qui est de la glace très finement pilée, recouverte de sirop(s) de fruits très colorés.

La bière est la boisson locale et vin californien accompagne les dîners fins et les sodas rafraîchissent à longueur de journée.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Îles Caïmans

iles caimans carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Un passeport valide est suffisant pour les ressortissants français, ainsi qu’un billet de retour.

 

CLIMAT
On trouve des températures chaudes, environ 28°C, tout au long de l’année. Entre mai et octobre se situe la saison des pluies, avec des possibilités d’inondations et de cyclones.

Entre décembre et avril, l’ensoleillement est à son maximum, mais l’air est agréablement rafraîchi par les alizés.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 7h l’été et moins 6h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar des îles Caïmans (KYD).
Le dollar américain est accepté dans tous les lieux touristiques, surtout à Grand Cayman. Il n'y a guère que vos petits achats qui nécessiteront de la monnaie locale.

Enfin, avant de partir à Cayman Brac et Little Cayman, mieux vaut prévoir assez de liquide car les lieux de change peuvent être éloignés des sites d'hébergement.

 

LANGUE
ANGLAIS

 

RELIGION
Majorité chrétienne.

 

SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.
Il est recommandé de faire le vaccin contre l’hépatite A.

Numéro d'urgence : 911 ou 555.


The Chrissie Tomlinson Memorial Hospital (George Town, Grand Cayman) : 949-6066

 

TRANSPORT
La voiture reste le meilleur moyen de visiter les trois îles. Chacune possède une route circulaire en bon état.
Si à Grand Cayman, vous n'aurez pas de mal à trouver un taxi, dans les deux autres îles vous devrez vous rabattre sur la location de voiture ou de moto. Vous trouverez des agences aux aéroports. La conduite s'effectue à gauche et pour louer une voiture vous devez avoir 21 ans. Un permis local vous sera délivré sur place dans les agences de location, sur présentation de votre permis national.
Pour se déplacer entre les îles, l'avion est l'unique possibilité. De Grand Cayman, les petits avions d'Island Air desservent les deux autres îles en un peu plus d'une demi-heure.
De Brac à Little Cayman, vous pouvez aussi emprunter les bateaux-navettes privés reliant les deux îles en 20 minutes.

 

VIE PRATIQUE
Besoin d’adaptateur pour prise américaine pour brancher vos appareils électriques.

La plupart des hôtels rajoutent une taxe de services de l'ordre de 5 à 10 % de la note. Dans les restaurants, on laisse un pourboire de 15 %.

 

TELEPHONE
De la France vers les Îles Caïmans: 001 + 345 + numéro du correspondant.
Des Îles Caïmans vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

 

CUISINE
La nourriture est assez chère, mais vous ne serez pas déçu.
Dans les restaurants de George Town et de Seven Miles Beach, vous aurez le choix entre de la nourriture tex-mex typiquement américaine, arrosée de bière, et de délicieux plats davantage locaux.
Profitez des poissons frais, crustacés et fruits tropicaux !
La cuisine traditionnelle caïman est très liée aux habitudes culinaires jamaïcaines, mais a aussi gardé quelques plats de la cuisine britannique. Les ingrédients principaux des plats des caraïbes sont la noix de coco, la banane plantain, l'igname et le manioc accommodés et accompagnés de riz. Des épices viennent agrémenter les plats, et quantité de légumes et de fruits exotiques poussent dans les terres fertiles : avocats, cébettes, ananas, tomates, piments, oranges, citrons, raisins, bananes ou mangues.

 

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Îles Turques et Caïques

iles turks et caiques carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Le passeport en cours de validité est obligatoire et suffisant. Les Français et les citoyens de l'UE n'ont pas besoin de visa, pour une durée de 30 jours (renouvelable une seule fois seulement).
Chaque voyageur devra s'acquitter d'une taxe de départ de 23 $US lors du départ.

 

CLIMAT
Elles jouissent d’un climat tropical qui est tempéré par la présence des alizés.

De décembre à février, les températures moyennes tournent autour des 27°C et les pluies sont rares, alors que de mars à novembre, la pluie tombe fréquemment, même si les températures restent douces.
Entre juin et novembre, il existe des risques de cyclones, surtout en août/septembre.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 7h l’été et moins 6h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar (USD).
Emportez des dollars en liquide en quantité suffisante car les cartes de crédit sont généralement refusées. Les cartes American Express, Visa et Mastercard peuvent servir pour les locations de véhicules et dans certains hôtels.

Vous pourrez échanger vos devises françaises dans les banques. Vous trouverez la Barclays Banque à Providenciales, Grand Turk et South Caicos. La Scotiabank se contente de Provo et de Grand Turk. Sur les autres îles, vous n'en trouverez pas.

 

LANGUE
ANGLAIS et entre locaux CRÉOLE DES BAHAMAS

 

RELIGION
Majorité baptiste (courant chrétien évangélique).

 


SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.
Buvez l'eau en bouteilles capsulées et vérifiez que la viande et les légumes sont cuits. Les fruits doivent être pelés.
Souscrivez une bonne assurance rapatriement.
L'hôpital de Grand Turk offre les meilleurs soins (c'est le seul à assurer un service d'urgence).
Sur Providenciales, vous pourrez faire confiance à la MBS Medical Clinic et au New Era Medical Centre.

 

TRANSPORT
La voiture est pratique pour explorer les îles de Provo et Grand Turk. On roule à gauche et Il faut avoir 21 ans et un permis international.
Vous trouverez des taxis sur toutes les îles habitées. Le prix se négocie. Il est dégressif en fonction du nombre de passagers. Ce sont souvent des vans et n'hésitez pas à conserver les coordonnées du premier qui vous prendra en charge.
Vous trouverez aussi des deux roues à louer.
Six des huit grandes îles sont reliées entre elles par avion. Les compagnies de charters sont nombreuses et les tarifs multiples, en fonction de l'île où vous vous rendez.

Une seule ligne de bus fonctionne à Provo. Elle emprunte Leeward Street et va jusqu'à Sapodilla Bay

 

VIE PRATIQUE
Besoin d’adaptateur pour prise américaine pour brancher vos appareils électriques.

Turks and Caicos ne prélèvent pas d'impôts directs sur les capitaux privés et industriels. En revanche, vos factures de téléphone seront majorées de 10 %. La taxe hôtelière est de 7 %. La taxe d'aéroport est de 20 USD.
Vous laisserez un pourboire de 10 à 15 % si le service n'est pas compris dans l'addition des restaurants.

 

TELEPHONE
De la France vers les Îles Turks et Caïques : 001 + 649 + numéro régional (94) + numéro du correspondant.
Des Îles Turks et Caïques vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

 

CUISINE
Ce n'est pas pour la gastronomie locale que vous viendrez sur les îles Turques et Caïques.
Ici, il n’y a pas de plat typique national, mais plutôt du fastfood américain comme des burgers ou de la pizza et des spécialités mexicaines. Néanmoins, pour les amateurs de poissons, crustacés, les plats de fruits de mer vous régaleront : les crabes, des coquillages, des homards...
Et surtout, la star des poissons est le conch, un mollusque très réputé que vous trouverez en grande quantité sur ces îles. Ici, on le cuisine à toutes les sauces et de toutes les façons, mais il est particulièrement délicieux lorsqu'il est émincé et marinée pendant un bon moment.
Pour le dessert, favorisez les fruits exotiques, parfumés et savoureux.

  

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

La Dominique

dominique carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport en cours de validité pendant la durée du séjour.
Nécessité d’un billet de retour ou de continuation.

À l'arrivée, un visa de 30 jours est délivré gratuitement.
Une taxe de sortie vous sera demandée à la douane : 59 EC$ (environ 20 €) par personne si vous partez en avion, quelle que soit la destination.

 

CLIMAT
Le climat est tropical et bien sûr, en montagne, les températures sont plus fraiches.
La saison la plus sèche s'étend de janvier à avril, la saison humide ou saison des pluies de juillet à octobre.
Le relief provoque de nombreuses petites précipitations, surtout sur les hauteurs.
En septembre, il y a de terribles tempêtes et la saison cyclonique peut s'étendre de juin à novembre.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 6h l’été et moins 5h l’hiver

 

DEVISE
Le dollar des Caraïbes orientales ou dollar est-caribéen (EC$).
Quand on vous donne un prix en dollars, il peut s'agir aussi bien de dollars des Caraïbes orientales que de dollars américains ; bien se le faire préciser. Effectivement, on peut payer partout en dollars américains, d'où le nombre de prix indiqués uniquement en dollars US.

 

LANGUE
ANGLAIS et entre locaux LE CRÉOLE

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.

L'eau du robinet est potable partout sur l'île. En revanche, on évitera de boire l'eau des rivières.

Une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement est fortement conseillée, notamment en cas d'hospitalisation. Dans certains cas, l'insuffisance des équipements hospitaliers nécessite un transfert vers la Martinique ou la Guadeloupe.

 

TRANSPORT
On peut louer une voiture une journée pour faire le tour de l'île. Si votre budget vous le permet, préférez les 4x4, plus petites et plus maniables et il permet d’ accéder à certaines plages.Pour la location, vous devez acheter un permis de conduire dominiquais. Il est délivré sur présentation du permis de conduire de votre pays d'origine, à condition que celui-ci date d'au moins 2 ans et que vous ayez plus de 25 ans.
Pour une validité de 3 mois, il coûte 30 EC$ (8,40 €) par chauffeur.
La conduite est à gauche et les routes sont souvent très étroites et/ou escarpées, régulièrement parsemées de nids-de-poule. Ecartez-vous quand vous croisez des Dominiquais, ils ne le feront pas pour vous. L'assurance tous risques est conseillée et évitez enfin de rouler de nuit car les routes sont peu éclairées.

Le minibus est un moyen de transport vraiment typique, relativement fiable et bon marché. Ce sont des petits bus d'une quinzaine de places qui circulent sur les grands axes de l'île.
Comme ils sont gérés par des particuliers, le bus ne part que lorsqu'il est complet. Il faut donc prévoir un peu d'attente. Et si le nombre de voyageurs est insuffisant, pas de départ à moins que vous ne payiez les places inoccupées.

Il existe des prix fixes pour les bus et taxis collectifs, disponibles notamment à l'office du tourisme de Roseau.
Les taxis sont reconnaissables aux lettres H, HA ou HB qui précèdent leurs numéros d'immatriculation.
Le stop est un moyen de transport très commun sur l'île.

L'Express des îles relie la Dominique, la Martinique, la Guadeloupe, Sainte-Lucie, Marie-Galante et les Saintes mais il est relativement cher.
Pour les rotations entre la Dominique et la Guadeloupe ou la Martinique, compter 3 à 7 traversées par semaine selon les périodes, et 1h45 de trajet.

 

VIE PRATIQUE
ll faut prévoir un adaptateur avec des fiches plates à l'américaine.

Lors des différentes fêtes et particulièrement aux environs de Noël et du Jour de l'An, presque tout est fermé.

 

TELEPHONE
De la France vers La Dominique: 001 + 767 + numéro du correspondant.
De La Dominique vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.


Désormais, les portables français peuvent fonctionner en Dominique. Orange s'y est installé (Orange Caraïbes), concurrençant le réseau Digicel, mais cela ne signifie pas pour autant que vous pourrez utiliser votre téléphone sans difficultés. Se renseigner auprès de votre opérateur, avant de partir.

 

CUISINE
Les restaurants sont peu nombreux et la nourriture, très simple, est souvent composée de poulet ou de poissons grillés, base de tout repas.

Profitez de votre séjour pour vous régaler de fruits de mer, d'écrevisses et de langoustes, de steaks de thon et de ragoûts de lambis, de soupes maison.

Si vous avez la chance de tomber sur un gâteau au crabe, profitez-en.

Goûtez aux fruits exotiques, goyaves, papayes, bananes, ananas, etc. La nature généreuse de la Dominique lui permet de regorger de fruits et légumes.

La bière dénommée Kubuli et le rhum sont les alcools principaux de l’île.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Hawaii

À Hawaii les forces brutes de la nature semblent s'être conjuguées pour former le plus beau décor du monde dans une atmosphère mystique.
Vous partirez à la découverte de 2 îles Hawaï et Maui.

Partez sur la façade ouest de Big Island, et imprégnez-vous de la culture ancestrale de l'archipel, au Parc national historique de Puuhonua o Honaunau, un ancien lieu d'asile pour ceux qui avaient enfreint un tabou. Ce parc est un site sacré restauré et partiellement reconstruit.
Dans la culture hawaïenne, Kapu est la loi sacrée. La rompre signifiait la mort. Mais ceux qui la rompait avait une chance d'être réintégrés à la société : parvenir à s'évader et rejoindre un puuhonua, c'est-à-dire une terre refuge, un site où il recevait une absolution. C'est le rôle que tenait Puuhonua o Honaunau.

hawaii parc monplanvoyage

Puis partez à la découverte de la faune et de la flore. Profitez d'une formidable journée à Hawaï en kayak, plongez d'une falaise et explorez des grottes marines ! Découvrez la beauté pittoresque de l'île d'Hawaï au cours de cette aventure aquatique incluant plongée avec masque et tuba pour découvrir un monde sous-marin de coraux et de poissons tropicaux.

hawaii kayak monplanvoyage

Autre exploration, snorkeling avec les raies manta au coucher du soleil. C'est une occasion unique de voir de près des raies manta se nourrir et interagir avec d'autres créatures de l'océan. Vous admirerez le coucher du soleil avant le snorkeling en soirée avec des raies manta magnifiques, glissant gracieusement dans l'eau.
C’est un moment mémorable et magique.

hawaii raie monplanvoyage

Une autre journée sera consacrée au parc national des volcans.
Découvrez ce parc dans toute sa gloire enflammée lors d'une visite guidée. Vous partirez à la découverte de ce superbe site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous traverserez l'île le long de la célèbre Saddle Road puis vous irez sur le lieu de naissance des îles hawaïennes. Promenez-vous dans les coulées de lave tentaculaire et profitez de la beauté désolée du parc. Terminez votre journée avec une expérience gastronomique et une vue nocturne du cratère.

hawaii parc volcan monplanvoyage

Continuez votre aventure dans la vallée Waipio. Si vous aimez les cascades, c'est l'endroit à visiter! La vallée abrite de nombreuses chutes d'eau, descendant des hauteurs pouvant atteindre 365 m!

hawaii waipio vallee monplanvoyage

Enfin, faite un arrêt au Lava Tree Forest. Baladez-vous à travers une forêt d'arbres pétrifiés par la lave puis aller voir un petit village qui fût à moitié englouti par une coulée de lave.

Avec un vol domestique, vous partirez vers Maui et ses belles plages.
Tout d’abord côté flore, allez voir une ferme de lavande. La lavande dans les temps anciens, étaient utilisés pour apprivoiser les lions et les tigres!
Cette visite revigore votre souffle et l'esprit.

maui lavande hawaii monplanvoyage

Puis direction la plage d'Oneloa qui est l'une des plages les plus reculées et les plus connues de l'île. La plage offre du sable chaud et doux, du soleil et des eaux calmes. Vous pourrez vous balader sur le sentier côtier qui offre des vues magnifiques et il y a de grandes roches ressemblant à des sièges où vous pourrez méditer. Ici, vous respirez l'air pur et expirer tout ce que vous voulez laisser derrière vous.

maui plage sable hawaii monplanvoyage

Autre étape plus au sud, Turtle town. C’est un site unique de plongée. Il s’agit d’une série de formations de lave sous-marine développées il y a longtemps par les éruptions des volcans sous-marins. Aujourd'hui, la barrière de corail est abondante avec la tortue de mer verte hawaïenne protégée. Ce réseau de récifs coralliens abrite également une grande variété de poissons tropicaux colorés et d'autres animaux marins.

maui tortue hawaii monplanvoyage

Si vous souhaitez retrouver la sérénité, allez au jardin d’Eden. Ce n'est pas seulement l'un des endroits les plus paisibles de Maui, c'est aussi l'un des sites les plus connus de la route de Hana. Il y a des milliers d’espèces de plantes tropicales, y compris la flore et la faune indigènes hawaïennes.
Un autre jardin incontournable est le jardin sacré de Maliko qui est niché dans la forêt tropicale de la région de Haiku de North Shore. C'est une pépinière botanique incroyable, un centre spirituel et une plaque tournante pour la communauté de bien-être de Maui. Dans le jardin sacré, vous trouverez deux labyrinthes de style médiéval, une boutique de cadeaux spirituels, une pépinière, le «sanctuaire de la mère» et bien plus encore. Il y a une certaine essence de calme qui vous envahira dès que vous y entrerez. Chaque type de spiritualité est représenté dans cette propriété étonnante, y compris le bouddhisme, l'hindouisme, le christianisme, et des sectes de la foi plus populaires et moins connues. Tous sont les bienvenus pour profiter de cet espace paisible!

maui jardin hawaii monplanvoyage

Puis direction la réserve de Makawao. La route se faufile autour d'anciens arbres d'eucalyptus et de collines ondulées avec des chèvres et des chevaux. La topographie change complètement lorsque vous atteindrez le sommet. Vous aurez une des vues les plus spectaculaires sur Maui.

Ensuite, vous irez au cratère de Haleakala. Aussi connu sous le nom de "la Maison du Soleil", il est le plus grand volcan en sommeil au monde. Le cratère et ses environs sont impressionnants. Le paysage est lunaire et la vue depuis le somment est à couper le souffle.

maui cratere hawaii monplanvoyage

La vue, quant à elle , de Leleiwi est magnifique et on y vient pour un phénomène bien précis.
Au coucher du soleil quand le soleil est derrière vous et que les nuages sont bas, vous pouvez voir le reflet de votre propre ombre sur les nuages entourés d'un halo (arc-en-ciel). Dans l'ancien Hawaiien, cet affichage à couper le souffle est appelé Akaku Anuenue (réflexion arc-en-ciel) et les indigènes pensent que c'est le reflet de sa propre âme.

Autre lieu plein de sérénité est le Maui Dharma Center. Alors que les drapeaux de prière bouddhistes flottent doucement dans la brise, vous pourrez sentir l'énergie de ce temple vous attirer dès que vous arriverez au centre. Passez un peu de temps seul ou rejoignez les moines locaux pour une prière du matin ou du soir (qui sont tous chantés en tibétain).
Continuez vers Wai’anapanapa state park. La traduction pour Wai'anapanapa est "l'eau scintillante" ou "l'eau clignotant arc-en-ciel" dans l'ancienne langue hawaïenne. Les plages de sable noir et les couleurs vives, qui entourent ce site de Maui, sont certainement les plus belles.

maui sable noir hawaii monplanvoyage

Arboretum Maunalei est un site historique et généralement désert. Vous pourrez y faire une randonnée pour vous dégourdir les jambes.
Enfin, pour clôturer ce séjour aller au Secret Beach. Lieu rempli de quiétude, hors des sentiers battus. Vous découvrirez une crique secrète pour vous relaxer dont seul les habitants ont la connaissance.

maui arbre hawaii monplanvoyagemaui plage hawaii monplanvoyage

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Îles des Galapagos

Cet archipel d’origine volcanique, situé à l’ouest des côtes équatoriennes, comporte 22 îles ainsi qu’une centaine d’îlots.
On arrive ici non sur un simple archipel mais sur une planète inconnue, échouée dans l’univers aqueux, merveilleuse désolation volcanique aux couleurs mystérieuses.
Ces îles sont un asile pour une faune unique.
Vous partirez à la découverte de l’île Santa Cruz, l’île de Floreana et Isabela avant de revenir sur Santa Cruz.

Arrivée à l’aéroport de Baltra, île de Santa Cruz, vous vous reposerez après votre vol pour décompresser entouré de nature.

Le lendemain, visite du Parc National des Galapagos près de Santa Rosa, el Chato avec une faune et une flore exceptionnelle.

galapagos lodge equateur monplanvoyagegalapagos lodge equateur monplanvoyage

Puis direction direction Tortuga bay. L'accès à la plage ne peut se faire qu'à pied (ou en taxi boat).

Une fois que vous arrivez enfin sur la plage de sable fin, vous verrez une eau cristalline et les iguanes marins se reposant au soleil. Un spectacle magique.

galapagos plage tortuga equateur monplanvoyage

Départ pour Floreana Island par bateau. C’est l’île la plus sauvage des Galapagos (environ 2 heures de transport) et la plus riche en terme de faune unique.
Snorkeling, kayak et randonnée pour explorer l’île et observer raies, tortues de mer, otaries seront au programme.

galapagos floreana otarie equateur monplanvoyage

Puis, départ pour Isabela Island tôt le matin pour rejoindre le petit village Puerto Villamil et rejoindre Tintoreras Islands. L’après-midi vous pouvez aller à la Concha de Perla pour voir les otaries jouées ou se prélassées et continuer vers la Laguna las Salinas pour voir les flamands roses.

galapagos isabela equateur monplanvoyagegalapagos isabela concha equateur monplanvoyage

Une randonnée au Volcan Chico sera au programme à la rencontre d’oiseaux uniques.
Enfin, balade à Puerto Villamil et nage avec les otaries.
Une sortie kayak à Villamil Bay pour admirer les fous aux pieds bleus et balade dans les mangroves pour voir des tortues géantes et les colonies d’iguanes marines finira par vous éblouir.

galapagos oiseau equateur monplanvoyagegalapagos tortue equateur monplanvoyage

Retour à Puerto Villamil pour profiter de la plage jusqu’à la nuit tombée.
Vous retournerez sur Santa Cruz et vous irez à Garrapatero beach en vélo pour ensuite monter dans le kayak à la recherche des requins à pointe blanche, raies et tortues de mer.

galapagos plage equateur monplanvoyage

Vous ferez aussi une visite à la station de recherche Charles Darwin en passant par le bord de mer : centre de naissance et d’éducation des tortues géantes.
Enfin, excursion à las Grietas. Un bateau taxi vous emmènera au sentier direction le fjord de Las Grietas. Il a la particularité d’être constitué de roches volcaniques et d’eau cristalline filtrée depuis la mer.
Vous profiterez de votre dernier coucher de soleil sur Tortugua bay avant de repartir de cet archipel isolé.

galapagos las grietas equateur monplanvoyage

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Îles Vierges Britanniques

iles vierges britanniques carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Pour un séjour d'un mois maximum, il vous faut un passeport en cours de validité et un billet de retour ou de continuation.
Si vous transitez par les États-Unis ou les îles Vierges américaines, assurez-vous de répondre aux exigences des autorités (voir informations pratiques Etats-Unis).

Une taxe de départ de 20 $ s’applique (pour les plus de 5 ans), que l’on reparte des îles Vierges britanniques par avion ou par ferry.

 

CLIMAT
Le climat tropical est influencé par les alizés.
La saison la plus sèche s'étend de décembre (et plus encore janvier) à avril.
Les pluies sont assez équitablement réparties tout le reste de l’année, avec des variations notables d’une année sur l’autre, d’une île à l’autre et d’une côte à l’autre.
Les îles hautes (notamment Tortola) sont logiquement plus arrosées qu’Anegada, très basse.
Les ouragans sont susceptibles de toucher l’archipel entre juin et novembre.

  

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 4h l’été et moins 5h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar (USD).


On retire aisément du liquide dans les distributeurs (ATMs) à l’arrivée. On en trouve à l’aéroport, à Tortola ainsi qu’au port des yachts de Spanish Town sur Virgin Gorda. Pour toutes les autres îles, prenez vos précautions, venez avec du cash.

 

LANGUE
ANGLAIS

 

RELIGION
Majorité protestante.

 


SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.
On trouve un unique hôpital (Peebles Hospital) aux îles Vierges britanniques, à Road Town (Tortola). Il n’est pas en mesure de traiter les cas les plus graves. Si une évacuation se révélait nécessaire, évitez les Iles Vierges Américaines, Porto Rico et les États-Unis, aux soins très chers et nécessitant un visa pour les vols sanitaires. Privilégiez plutôt Saint-Martin ou la Guadeloupe.
Pour les remboursements médicaux, il faut bénéficier d'une assurance médicale personnelle.

L’eau du robinet (désalinisée) est potable à Tortola et Virgin Gorda.

Urgences : 911

 

TRANSPORT
Pour se déplacer sur les îles, louer une voiture est la meilleure solution, car les taxis ne circulent que sur l'île de Tortola, et le service des bus est vraiment mal organisé.
Pour louer une voiture, il faut se procurer un permis de conduire temporaire des îles Vierges britanniques, auprès d'une agence de location, en plus du permis de conduire national. Attention, la conduite se fait à gauche.
Pour circuler d'île en île, il est possible de louer des bateaux, d'emprunter les ferries ou les taxis-bateaux. La compagnie aérienne nationale BVI effectue également les liaisons entre les îles Tortola, Virgin Gorda et Anégada.

Aucune location de vélos à Virgin Gorda, mais on en trouve à Tortola et Jost Van Dyke. Cela étant, pour la grande île, entre la chaleur, les pentes et le trafic de Road Town, ce n’est pas recommandé.

  

VIE PRATIQUE
Besoin d’adaptateur pour prise américaine pour brancher vos appareils électriques.

Les notes au restaurant ou à l'hôtel comptent en général 7 % pour les taxes, et 10 % pour le service. Laisser un pourboire n'est pas très courant, mais personne ne vous en tiendra rigueur, si vous êtes satisfait du service.

 

TELEPHONE
De la France vers les Îles Vierges Britanniques : 001 + 284 + numéro du correspondant.
Des Îles Vierges Britanniques vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

 

CUISINE
Les îles Vierges britanniques proposent une cuisine semblable à l’Amérique du Nord.
Les barbecues sur la plage en saison et les brunchs dominicaux sont aussi très populaires.

Certains plats ont des notes locales tels que les fish & chips (accompagnés de petits pois à la menthe), les fish fingers, les chutneys (condiments épicés) à l’ananas, la mangue, la banane ou la papaye accompagnant les viandes, et encore la pea soup, souvent relevée de sucre et de lait, que l’on mange avec des beignets ou un bon plat de queue de cochon.
Les soupes sont très communes à la maison (plus rares au resto), notamment celles au poisson, au pied de bœuf, à la tête de chèvre et au potiron.
Il y a aussi les antillais ragoûts de queue de bœuf (stewed oxtail), de chèvre, de mouton et les jerk chicken et jerk pork, d’origine jamaïcaine, qui sont des plat de poulet rôti et de porc marinés.

Le plat national est le le fish and fungi : du poisson servi avec une sorte de polenta préparée avec du gombo (ou okra ou lalo), un légume gélatineux, et accompagnée de beurre et/ou mayonnaise.

Les poissons locaux peuvent être grillés, préparés en ceviche, mais aussi rôtis au four, cuits en papillote (dans une feuille de bananier) ou bêtement frits.

L’influence des immigrants indiens a, elle, vu se répandre les samossas et les rotis (chapatis), des galettes fines préparées façon wraps – fourrées de curry de légumes, de poisson, de crevettes… On les accompagne de chutney de mangue.

En novembre débute la saison de la langouste, qui dure jusqu’en juin. Donc profitez en pour en déguster une !

Les principales boissons alcoolisées sont la bière et le rhum en plus des jus de fruits frais locaux.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Île de Pâques

ile de paques chili carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
En venant de Santiago (Chili), on ne vous demande pas votre passeport, car c'est un vol intérieur.
Si vous arrivez de Tahiti, il faut présenter votre passeport.
Pour un séjour de plus de 90 jours, un visa est nécessaire.

 

CLIMAT
Il est subtropical, chaud et humide (mais tempéré par les brises) toute l'année, avec peu de variations de température.

Durant l’été austral (de décembre à mars) les températures excèdent rarement les 30 °C. C’est la meilleure saison pour y venir.
En hiver (de juin à août) les températures descendent rarement au-dessous de 15 °C. Le mois de mai est, en principe, le plus pluvieux.

 


DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 6h en été et moins 7h en hiver.

 

DEVISE
Le peso chilien.

En raison des difficultés d’approvisionnement, tout est cher sur l’île (hébergement, restaurants, transports). Les denrées alimentaires arrivent toutes les semaines par avion.

Les dollars US sont aussi acceptés. Beaucoup de prix courants sont indiqués en pesos et en dollars.
On peut retirer de l’argent avec sa carte Visa uniquement aux distributeurs ATM des Banco del Estado ou Banco Santander. Les paiements par carte sont possibles dans certains magasins et hôtels, mais c’est plutôt rare et avec parfois une surtaxe de 4 à 10 %.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

 

SANTE
Il faut être à jour sur les vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, et pour les séjours un peu longs, hépatite A.
Sinon aucun vaccin n’est nécessaire.

 

TRANSPORT
L'île ne disposant d'aucun moyen de transport collectif (bus), il vous faudra choisir entre une location de véhicules (4x4 ou deux-roues), une balade en taxi, ou une excursion en minibus en petit groupe.

La location de voitures ou de motos offre l'indépendance nécessaire pour éviter les grandes chaleurs et visiter les sites archéologiques Une petite voiture du type Jeep Jimny Suzuki (4 places et un peu haute sur roues) est suffisante.
Vous avez intérêt de réserver votre véhicule à l’avance avec assurance et éventuellement franchise). Dans tous les cas, soyez prudents !
Prenez avant de partir une assurance voyage tous risques.
Les routes principales qui conduisent à la plupart des sites sont goudronnées. Seuls quelques sites ne sont accessibles qu’à pied au départ d’un parking.
La conduite est à droite, comme dans le reste du Chili.


Le taxi est une autre option. Elle reste pratique du point de vue du coût. Il existe de nombreuses compagnies. Cela dit, attention, votre chauffeur de taxi n’a rien d’un guide. Il ne pourra nullement vous donner des infos historiques, ou culturelles sur Pâques.

 

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’un adaptateur car les prises sont les mêmes qu’en métropole.

Tous les produits de consommation sont taxés à 18,5 %. Dans les bars et restaurants, le service n'est pas inclus. Compter 10 % de la note en sus.

 

TELEPHONE
De la France vers le Chili : 00 + 56 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Du Chili vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.
Certains vendent des cartes prépayées, qui permettent d’appeler fixes et mobiles à l’étranger. On peut les utiliser depuis le téléphone de son hôtel. Tarif intéressant, mais ces cartes ne se dénichent pas toujours très facilement.
On peut utiliser son propre téléphone portable au Chili avec l’option « Monde ». Renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’utilisation à l’étranger.
Acheter une carte SIM/puce sur place et 3 compagnies se partagent le marché : Entel, Claro et Movistar. Le pays est assez bien couvert, si l’on excepte certaines zones désertiques et les vallées reculées de Patagonie. Attention, les cartes SIM (ou « CHIP » en jargon local) s’achètent uniquement dans les boutiques indépendantes de téléphonie mobile appelées « centro técnico », assez nombreuses, et non dans les boutiques des opérateurs qui, elles, ne vendent que des abonnements.

 

CUISINE
On compte des dizaines de restaurants à Hanga Roa, auxquels il convient d’ajouter ceux des principaux hôtels, dont les prix ne sont pas forcément beaucoup plus élevés.

Sur les cartes des restos, on retrouve toujours les produits de la mer : poisson du jour (du thon rouge surtout), ceviche, mais aussi des produits de la terre (des fermes pascuanes), soit du poulet et des steaks.

Attention, il est interdit de quitter l’île avec des produits locaux, pour cause de « quarantaine agricole ».

Concernant plus d’informations sur la cuisine voir les informations pratiques sur le Chili.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Îles des Galapagos

ile des galapagos monplanvoyage 3

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Pour un séjour de moins de 3 mois, passeport valable 6 mois après la date du retour.

 

CLIMAT
Les îles Galápagos ont un microclimat peu ordinaire, dû à la confluence de plusieurs courants marins.

La saison sèche ou saison de garúa s'étend de fin mai à fin décembre. La température de l'air peut varier de 20 à 26 °C et la température de l'eau, plus basse qu'en saison pluvieuse, varie de 18 à 22 °C. Pour se baigner, un T-shirt en Lycra peut être utile, voire une combinaison. Peu de précipitations mais nombreuses apparitions de la garúa, sorte de brouillard quasi permanent couvrant le sommet des îles.

La saison chaude : elle s'étend de novembre à mai avec des pluies fréquentes. La température de l'air est en hausse, de 22 à 30 °C, avec une forte humidité. La température de l'eau est également plus agréable.

De janvier à mai, c’est la saison des pluies avec des averses régulières et de longues périodes ensoleillées. C’est la meilleure période pour visiter les Galápagos.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 7h en été et moins 8h en hiver.

 

DEVISE
Le dollar américain ($).

Tout est onéreux et tout se paie : l’accès (par avion), le permis d’entrée, les hôtels, les restos, la croisière ou les excursions à la journée ; la vie sur place y est au moins deux fois plus coûteuse que sur le continent.

Tout est onéreux et tout se paie : l’accès (par avion), le permis d’entrée, les hôtels, les restos, la croisière ou les excursions à la journée ; la vie sur place y est au moins deux fois plus coûteuse que sur le continent.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.


SANTE
Pas de vaccin obligatoire, mais les vaccinations contre la fièvre jaune, la typhoïde, la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos et l'hépatite A sont recommandées. Faites-vous prescrire un traitement contre la malaria et conservez les ordonnances de tous les médicaments que vous transportez. Ne prenez pas de risques inutiles, buvez de l'eau minérale.

Il est conseillé de ne pas consommer l'eau du robinet. Dans les restaurants, éviter les glaçons, les crudités, voire les fruits de mer.

 

TRANSPORT
Vous avez le choix entre l’île de Santa Cruz (la mieux approvisionnée à tous niveaux, mais aussi la plus fréquentée), Isabela (la plus riche, encore sauvage, mais où tout est encore plus cher pour une qualité souvent médiocre) et San Cristóbal (la capitale administrative, tranquille mais sans les avantages des précédentes). L’île de Floreana est également habitée.
Les trois premières îles sont reliées entre elles par bateau ou par des avionnettes (de 5 ou 8 places). Les liaisons sont assurées par la compagnie Emetebe. Des « coucous » relient Baltra-San Cristóbal, San Cristóbal-Isabela et Baltra-Isabela.

En bateau, 2 liaisons par jour (dans les 2 sens) sont assurées entre Santa Cruz-Isabela et Santa Cruz-San Cristóbal. La première chose à faire est d’acheter le plus rapidement possible votre billet pour avoir une place sur l’un des bateaux.
Le jour du départ, il faut se présenter à l’embarquement au moins 30 mn avant le départ. Là, vos sacs seront contrôlés (ni fruits, ni graines, ni animaux, ni cailloux autorisés) et scellés pour les valises ou gros sacs à dos. Par conséquent, prenez tout ce dont vous avez besoin avant de passer le contrôle.
Vu qu’il peut faire très froid à bord, pensez à prendre de quoi vous couvrir.

Une fois le contrôle passé, il vous faut trouver le capitaine de votre bateau. Celui-ci a la liste de tous les passagers et il troquera votre billet contre un badge. Puis vous prendrez un taxi aquatique vers l’embarcation souhaité.
Plusieurs bateaux partant en même temps, tendez l’oreille car les noms des bateaux sont criés quand c’est votre tour d’embarquer.
A l’arrivée, vous serez acheminés au débarcadère en taxi aquatique.

 

VIE PRATIQUE
Prévoir un adaptateur car les prises sont à fiche plate.

Le mieux est d’établir son camp de base sur une île et de profiter des excursions à la journée. En prime, sur les trois îles principales, plusieurs sites sur l'île peuvent être visités sans guide. Cette solution permet aussi de s'imprégner de l'atmosphère des villages des Galápagos et d'y découvrir tranquillement la vie locale.

Si vous prévoyez de passer d’île en île, il peut être intéressant d’atterrir à San Cristóbal et de partir ensuite, en bateau, à Santa Cruz et Isabela. En effet, aucun bateau ne reliant cette dernière à San Cristóbal, cela vous évitera de devoir transiter plusieurs fois par Santa Cruz.

 

TELEPHONE
De la France vers les Galapagos : 00 + 593 + 5 + numéro local du correspondant.
Des Galapagos vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

On peut utiliser son propre téléphone portable en Équateur, pays auxquels appartient les Galapagos avec l’option « Monde » et un téléphone tribande ou quadribande.
Acheter une carte SIM/puce sur place, cela peut être une option avantageuse. Il faut un modèle débloqué au préalable auprès de votre opérateur national, et une carte SIM locale (ou chip), à acheter sur place. Faites-le dès votre arrivée à l’aéroport.

 

CUISINE
La gastronomie des îles Galapagos n'est pas très développée. On y retrouve quelques spécialités de la cuisine équatorienne comme les ceviches (poissons ou de fruits de mer marinés dans du jus de citron vert, de l'ail, du piment et de la coriandre, le plus souvent accompagnés de maïs), les llapingachos (crêpes de pommes de terre et de fromage), le poisson au lait de coco ou les empanadas (petits chaussons au boeuf, poulet ou aux légumes).

  

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

La Barbade

la barbade carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport en cours de validité pendant la durée du séjour
Nécessité d’un billet de retour ou de continuation.
Le séjour autorisé est généralement de 28 jours, au-delà un permis de séjour est nécessaire.

 

CLIMAT
La période sèche, qui correspond à la haute saison, s'étend de décembre à avril, et en particulier de février à avril. Dans la pratique, on peut toujours compter sur 8 à 9h d’ensoleillement quotidien, quelle que soit la période de l'année. Si les températures oscillent entre 21 °C et 31 °C toute l'année, pendant la saison sèche, elles sont chaudes mais sans excès.
La saison des pluies, appelée « carême », s'étend d'avril-mai à novembre-décembre. Il fait chaud et humide. La côte au vent (côte Est) est plus arrosée que la côte sous le vent (côte Ouest).

La Barbade est rarement frappée par les cyclones. Ils passent généralement plus à l'est et plus au nord. La plupart des ouragans surviennent entre début juin et fin novembre, mais surtout d'août à octobre.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 6h l’été et moins 5h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar de la Barbade (B$ ou BBD) est divisé en 100 cents.

Partez avec des dollars américains et/ou retirez du liquide dans les distributeurs : on en trouve dans toutes les banques de Bridgetown, à l’aéroport, etc.

 

LANGUE
ANGLAIS et entre locaux LE BAJAN, créole issu de l’anglais.

 

RELIGION
Majorité chrétien protestant.


SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.
Sur la côte sud de l'île, une défaillance du réseau d'épuration affecte la qualité de l'eau sur certaines plages. Faites aussi attention aux eaux usées dans certaines rues de la zone. Il s'agit donc d'éviter toute activité aquatique et tout contact avec les eaux usées.

Contractez une assurance couvrant les frais médicaux sur place (ils sont chers et le paiement est exigé immédiatement) et le rapatriement sanitaire.

Impossible, en revanche, de se prémunir des no see ‘ums (« invisibles »). Ce sont des minuscules puces de sable, qui fourmillent en été sur les plages. Renoncez au plaisir de marcher les pieds nus dans le sable après la pluie et à la tombée du jour.

Faites aussi attention aux mancenilliers (manchineels), ces arbustes qui, sous une apparence anodine, peuvent s’avérer extrêmement dangereux. Leur sève sécrète une toxine que l’on retrouve jusque dans leurs fruits (ressemblant à des mini pommes). Ne les touchez pas et ne vous abritez même pas dessous lorsqu’il pleut... Les gouttes qui glissent le long du feuillage se chargent de poison et brûlent la peau.

L’eau du robinet est partout potable.

Pompiers : 311

Les urgences de l’hôpital Queen Elizabeth Hospital : 436-64-50.

 

TRANSPORT
Vous aurez le choix entre les lignes de bus officielles et les minibus privés (ZR). L’île est globalement bien desservie, mais vous ne pourrez pas aller partout - en particulier vers les plages isolées.

Les bus fonctionnent pour la plupart de 5h30 ou 6h30 à minuit. Ils passent en moyenne toutes les 30 à 45 mn sur les lignes les plus fréquentées, vers les côtes sud et ouest, et toutes les heures dans le reste de l’île.

Le Transport Board met en place chaque dimanche un service de bus « touristiques », plutôt destiné aux Barbadiens de Bridgetown qui voudraient aller prendre l’air sur la côte est. Itinéraire différent chaque semaine.

Pour la location de voiture, il est nécessaire d’obtenir un permis de conduire local, délivré par les compagnies de location au tarif de 10 B$. La plupart des compagnies de location peuvent organiser pour vous l'obtention de ce permis local. Ensuite, il est valable un an à compter de sa date de délivrance.

On conduit à gauche, comme en Angleterre. La plupart des voitures sont équipées de boîtes automatiques.
Le réseau routier, hérité des multiples chemins tracés entre les plantations de canne, est très dense sur cette petite île. L’état des routes est correct sur les grands axes, sans plus, mais ne permet pas de grandes vitesses.

Vous trouverez les taxis partout à Bridgetown, ainsi que devant ou près des hôtels dans les zones balnéaires.

 

VIE PRATIQUE
ll faut prévoir un adaptateur avec des fiches plates à l'américaine.

Attention, pas de bronzage topless à la Barbade. C’est non seulement très mal vu, mais aussi interdit par la loi.

 

TELEPHONE
De la France vers La Barbade: 001 + 246 + numéro du correspondant.
De La Barbade vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

 

CUISINE
Les Bajans vont le plus souvent dans des snacks bar caribéen ou dans des fish fry (fish & chips, frites, coleslaw)

Il y a une forte présence de poissons frais et de fruits exotiques

lIs ont aussi adopté deux classiques indiens : les rotis, des sortes de falafels fourrés de toutes sortes de choses au curry, et les samoussas, ces beignets triangulaires garnis de pommes de terre, légumes et/ou viande.
Dans les snacks bar, on trouve généralement poulet grillé au barbecue, hot-dogs et pizzas.

Pour débuter un repas, vous pouvez miser sur les Bajan fish cakes, des accras de morue, servis avec une sauce épicée. Le plat national est le poisson volant accompagné de cou-cou, une mixture de polenta et de gombos (okras), des légumes d’origine africaine servant de base à de multiples ragoûts. Le poisson, lui, est préparé dans une sauce tomate avec oignon, échalote, ail et herbes diverses. Le cou-cou peut aussi être préparé à base de bananes plantains ou de fruits de l’arbre à pain.

Autre classique, le saltfish buljol est un plat originaire de Trinidad qui incorpore morue, tomates et oignons. On mange aussi de l’espadon, du barracuda, du thon, du vivaneau (red snapper).

Vous trouverez aussi de la langouste (généralement importée des îles voisines), du crabe, des conques (frites), du sea cat (poulpe), des sea eggs(oursins) et des crevettes.

Le vendredi soir, ne ratez pas le grand fish fry d’Oistins : poisson frais grillé au barbecue dans une ambiance festive.

Plus local, il y a le pepper pot, en fait une recette d’origine amérindienne (Guyana) préparée dans la plupart des îles anglophones des Antilles. C’est une sorte de ragoût de porc, éventuellement de bœuf, mouton ou poulet, baignant dans une sauce sombre à base de cassave, de piments et de cannelle.

Le samedi, repérez les panneaux et tester un pudding and souse, un pudding de patate douce accompagné d’une sorte de pâté de bas morceaux de porc

Si vous sortez dîner le soir, n’oubliez pas de vous habiller un peu. Les jeans et tennis ne sont pas bien vus.

Concernant les boissons, c’est bière, dû à l’influence britannique ou rhum.

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !