Articles in Category: Amériques

Amérique description


Brésil

Partez pendant 10 jours dans le Nordeste du Brésil pour vivre votre voyage de noces d’exception.
Que ce soit sous les paillotes traditionnelles de pêcheurs ou le long des plages magnifiques entres cocotiers, eaux chaudes, falaises et dunes, vous serez dans un environnement d’instants magiques et de convivialité entre les hommes et les paysages.

bresil nordeste ceara plage palmier noce mariage monplanvoyagebresil nordeste ceara plage sable noce mariage monplanvoyage

Vous serez transférés de Fortaleza à votre hôtel 5*, un lieu d'exception, entre raffinement et authenticité.

bresil ceara hotel piscine monplanvoyage

Il est situé au bord d’une plage de rêve, dans la quiétude de la nature sauvage. Entouré de dunes de sable vierge et de l’océan, l’hôtel s’intègre parfaitement au paysage pittoresque de Pontal de Macéio, petit village de pêcheurs situé sur la commune de Fortim.

bresil ceara plage sable hotel monplanvoyage

Vous serez logés en bungalow face à la mer. 

bresil ceara hotel bungalow mer noce monplanvoyage

Chaque bungalow est élaboré avec des bois nobles et avec une décoration très raffinée.

bresil ceara hotel bungalow chambre mer noce monplanvoyage

Une exposition permanente, présentant les œuvres de talentueux artistes internationaux contemporains, orne les murs et salons de l’hôtel.
Vous pourrez profiter du restaurant qui surplombe la mer et la plage de Pontal, et profiter d’une spectaculaire vue panoramique tout en dégustant des mets aux fines saveurs des produits de la mer.

bresil ceara hotel restaurant monplanvoyagebresil ceara hotel restaurant plage monplanvoyage

Ouverts sur le jardin et les majestueuses piscines, deux lounge Bars confortables vous accueillent pour apprécier un cocktail au son des mélodies brésiliennes.
Un cocktail de bienvenue vous sera offert et un repas pour fêter cet événement unique sera planifié que vous le souhaitez.

bresil ceara hotel bar piscine noce monplanvoyage

Disposant d’un SPA avec hammam, un massage pour le couple sera inclus pour une totale relaxation.

Pendant votre séjour, une excursion en buggy sera incluse pour parcourir les kilomètres de dunes et de plages. Vous admirerez des paysages de toute beauté et observerez un coucher de soleil de toute beauté avec un verre de vin et des fruits.

bresil ceara hotel buggy plage noce monplanvoyage

Vous embarquerez également sur un bateau à l'embouchure du fleuve à Canto da Barra pour une balade tranquille et romantique sur le fleuve Jaguaribe.
Sur sa rive ouest, le fleuve Jaguaribe est bordé d'une végétation de palétuviers, palmiers, carnaubas et cocotiers. Les rives sont riches en faune, oiseaux tropicaux, crabes et poissons.
Sur sa rive Est, vous découvrirez de majestueuses propriétés, lieux de villégiature et de jolies vues panoramiques sur la bourgade de Fortim.
Dans le "Canal do Amor", le capitaine, en saison, ira vous chercher de petites huîtres délicieuses.

bresil ceara hotel bateau noce monplanvoyage

Enfin après cette parenthèse enchantée, vous serez reconduit à l’aéroport pour votre vol retour.

 

Canada

canada carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport individuel en cours de validité pour tous, y compris les enfants.
A partir du 15 mars 2016, autorisation de voyage électronique (AVE ; formulaire équivalent à l’ESTA américain) sera demandé. Utiliser le lien ci-dessous

DEMANDE AVE CANADA

 

Billet de retour ou de continuation et preuves de solvabilité (carte de paiement, chèques de voyage...) sont nécessaires.

CLIMAT
La côte pacifique dispose d'un microclimat doux et humide. Il y pleut beaucoup en hiver, moins en été.
L'intérieur sud de la Colombie-Britannique est, en revanche, très sec. Il peut même y faire très chaud.
Dans la région des Rocheuses, le climat est alpin, donc froid et sec. L'Alberta est l'une des provinces canadiennes les plus ensoleillées.
Pour le Québec, Il peut faire très chaud en été mais un pull pour les soirées et un imper en cas de pluie sont nécessaires. lEn hiver c'est la saison du ski, des randonnées à motoneige ou des courses à raquettes où il peut fair très froid.

DECALAGE HORAIRE
Moins 6h à Québec et moins 9h à Vancouver.

DEVISE
Dollar canadien (CAD) et 1CAD=0,675€

LANGUE
ANGLAIS et FRANCAIS

RELIGION
A majorité catholique mais il existe une grande liberté de culte 

SANTE
Aucun vaccin est nécessaire par contre les frais de santé sont très élevés donc souscrivez , avant le départ, une assurance voyage intégrale avec assistance-rapatriement.

Numéro d'urgence: 911

Dès la fin de l'hiver (particulièrement de mi-juin à mi-juillet), les moustiques et simulies (moucherons noirs piqueurs) prolifèrent. Donc seule protection, les moustiquaires et vêtements couvrants imprégnés de répulsifs spéciaux, et des répulsifs cutanées efficaces. Donc achetez, les lotions anti-moustiques avant votre départ (lotion Cinq sur cinq). 

De nombreuses tiques sont souvent présentes dans les zones forestières donc évitez les vêtements blancs (ça les attirent) et couvrez-vous la tête, les bras, les jambes et les pieds et examinez-vous régulièrement.

TRANSPORT
La voiture est le moyen idéal pour parcourir l'ouest et l'est canadien. Pour louer une voiture, il faut avoir au moins 21 ans (parfois même 25), avoir une carte de paiement.
Le permis de conduire français est valable au Canada.

Par contre pour la location d'un camping-car, il faut se munir d'un permis international.

Les voitures sont des automatiques donc pas d'embrayage.

Côté anglophone, les autoroutes sont généralement excellentes, surtout dans le sud de la Colombie-Britannique. Elles sont gratuites, à l'exception de quelques tronçons.

Attention, les feux sont situés de l'autre côté de l'intersection. Dans l'Ouest canadien, il est possible de « griller légalement » un feu rouge lorsqu'on tourne à droite s'il n'y a aucune autre voiture à l'intersection.

Quand un bus scolaire jaune s'arrête pour faire descendre ou monter des élèves, des clignotants s'allume et un petit panneau « STOP » s'affiche sur la portière du conducteur. Donc toutes les voitures doivent s'arrêter (celles qui suivent et celles de face) jusqu'à que les clignotants s'éteignent.

La plupart des parkings sont payants et chers, surtout dans les grandes villes. Il faut obligatoirement (quand c'est indiqué) enlever sa voiture entre 7h et 9h et entre 16h et 18h.

Les trains dans le Canada anglophone se réduisent à la ligne Toronto-Winnipeg-Saskatoon-Edmonton-Jasper-Vancouver. De Jasper, une ligne rallie aussi Prince George et Prince Rupert, dans le nord de la Colombie-Britannique. Ils sont plutôt lents donc si vous êtes pressés à éviter. Dans l'est du pays, la 1re classe se nomme Via 1. Le service est plus attentionné et un repas chaud est compris.

Ils sont assez élevés mais il existe de nombreux Express Deals, des offres spéciales (jusqu'à 75 % de réduction !) pour tel trajet à telle date, généralement en classe économie.

Les 12-25 ans (ou détenteurs de la carte ISIC) et les plus de 60 ans bénéficient de réductions, de l'ordre de 30 % pour les premiers et 10 % pour les seconds. Les enfants de 2 à 11 ans voyagent à la moitié du prix.

Le Canrailpass est une carte permettant d'effectuer sept voyages partout au Canada sur une période de 21 jours en classe économique.

Le train Rocky Mountaineer dans l'ouest canadien relie, entre autres, Vancouver aux parcs nationaux de Jasper ou Banff, avec un prolongement jusqu'à Calgary (Alberta). Dans le second cas, son prix est assez élevé mais vous avez des paysages magnifiques.

Le bus est plus pratique que le train avec des fréquences supérieures, et permet de parcourir de très longues distances d'une traite. Les bus canadiens sont raisonnablement confortables et, en général, d'une propreté impeccable.

Greyhound dessert l'essentiel du territoire, tout en étant particulièrement bien implanté à l'ouest, Coach Canada desservant plutôt l'Ontario et le Québec, et Orléans Express et InterCar la Belle Province. Avec Greyhound, vous avez des réductions en achetant le billet à l'avance (de 10 à 50 %), en l'achetant sur Internet, ou en profitant d'offres spéciales sur certaines destinations très courues.

Vu la taille du pays, l'avion peut être aussi très pratique. Air Canada propose régulièrement des offres spéciales. Ne pas négliger non plus les tarifs de WestJet, compagnie à bas coût desservant plus de 70 destinations dans le pays.
Sinon, pour un billet aller-retour acheté en Europe, toutes les compagnies proposent des passes intérieurs avec 30 % de réduction.

VIE PRATIQUE
Pour les prises électriques munissez-vous d'un adaptateur.

Les Québécois sont très accueillants et gentils. Il est très facile d’établir de bons contacts avec eux à condition d'être aimable. Si on vous tutoie rapidement, cela signifie que le courant passe bien. Evitez de râler au moindre petit imprévu, le Québécois ne comprendra pas cette attitude et vous resterez face à un mur d’incompréhension.

Il est calme, réservé et pragmatique donc parler fort serait considéré comme de l'arrogance.

A la sortie de l’hiver, les citadins se retrouvent en masse pour fêter le retour du soleil. Dans les cabanes à sucre, la sève des érables dégelée devient sirop. Étalé sur la neige, il fige presque instantanément. Ca s'appelle la tire et les enfants en mangent à foison.

Le 1er juillet, jour férié (fête du Canada), les Québécoises et Québécois déménagent en chœur, c’est l’heureux festival de la récup dans les ruelles arrière des maisons et les back lanes.

Les « ventes de garage », sorte de vide-greniers sont courants du printemps à la fin de l’été. Donc, une bonne occasion de discuter, de fraterniser avec la population locale.

Le 5 à 7 est un peu l’équivalent de notre apéro. C’est la coutume de se retrouver autour d’un verre entre amis mais contrairement à chez nous il ne se prolonge pas indéfiniment.

Au resto, les gens payent souvent séparément. Donc le serveur vous demandera au moment de régler l'addition si vous souhaitez une ou plusieurs factures. Donc ne soyez pas étonné.

TELEPHONE
De la France vers le Canada: 00 1 + indicatif de la région + numéro du correspondant.

Du Canada vers la France: 011 + 33 + numéro du correspondant.

L'option INTERNATIONAL est utilisée. Pensez à contacter votre opérateur pour souscrire à l'option qui est gratuite.

CUISINE
Dans les petites villes, comme au bord des routes, régalez-vous sans remords d’épais club-sandwichs, d’énormes pizzas et autres tartes au chocolat glacé. Ils sont souvent très goûteux.

De Vancouver à Calgary, il existe de très bons restos, où des chefs inventifs concoctent une cuisine de qualité. Les techniques françaises ou européennes y rencontrent le meilleur des produits locaux et des influences des diverses communautés immigrées. C'est la cuisine Pacific Northwest. Il y a un mélange de produits du terroir avec les saveurs méditerranéennes et asiatiques.

En Alberta, leur spécialité c'est la viande. Le bœuf est tendre et savoureux. On trouve aussi du bison, plus fort et goûteux.
En Colombie-Britannique, le saumon, le flétan (halibut) et les fruits de mer sont rois. Ils sont frais et abordables. Ils sont presque toujours servis grillés ou frits, huîtres incluses. Le plus classique (et le moins cher), c'est le fish & chips.

Il existe un peu partout en ville des boutiques d'alimentation (convenience stores) ouvertes tard le soir et tôt le matin, et même les dimanche et jours fériés. Ils sont un peu plus cher que les supermarchés. Vous trouverez dans l'agglomération des villes, des grandes surfaces ouvertes de 8h à 23h.

Côté boisson, dans les restos, on vous servira toujours un grand verre d'eau rempli de glaçons. On trouve un peu partout des coffee shops dotés de machines à espresso et cappuccino. 

A goûter, le Clamato, un jus de tomate relevé d'un soupçon de jus de palourde. Le Clamato entre surtout dans la composition du César, cousin canadien du Bloody Mary. Souvent servi avec une branche de céleri ou un haricot vert au vinaigre, il peut être consommé avec de la vodka dans ce cas on l'appelle César en pantoufles.

Pour les boissons alcoolisées, L'Alberta est, avec le Québec, la seule province canadienne à autoriser l'achat et la consommation d'alcool à 18 ans. Dans toutes les autres, il faut avoir au moins 19 ans.

La Colombie-Britannique (vallée de l'Okanagan) produit de bons vins, surtout le vin blanc.

Le ice wine, produit principalement dans la région du Niagara à partir de raisins qui ont gelé sur pied, donne un vin liquoreux doux.

La bière est très consommée. Il existe des micro-brasseries semi-artisanales qui produisent de la bière localement (craft beers). Allez dans un country bar dans l'ouest canadien pour en déguster une.

 

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Chili

chili carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valide à la date de retour prévue et pour un séjour de plus de 90 jours, un visa est nécessaire.

 

CLIMAT
Le Chili connaît des variations climatiques extrêmes : on se dessèche sous le soleil du désert d'Atacama (le plus aride au monde !) et on grelotte sous la pluie dans le sud du pays, où le climat, venteux, est très humide.

C'est l'hiver en juillet-août ; et l'été en janvier-février. La présence du courant maritime froid de Humboldt, dans l'océan Pacifique, produit un épais brouillard côtier, la camanchaca, lorsqu'il rencontre les terres chaudes. Les cordillères provoquent des variations climatiques importantes à l'intérieur du pays.
Le grand nord, de Chañaral à Arica, le territoire est désertique. L’air est asséché par la masse froide du courant de Humboldt, qui longe la côte, et le peu d’humidité produite reste bloquée sur les flancs des montagnes côtières. Donc l’immense désert d’Atacama est le plus sec du globe.

Le Petit Nord, de Chañaral au río Aconcagua, est une région semi-désertique, zone de transition entre les déserts du Nord et les zones plus humides du Sud. La plupart de l’année, le ciel est extraordinairement clair et sans nuages. Les pluies y sont rares.

Le Centre, autour de Santiago et Valparaíso, bénéficie d’un climat presque de type méditerranéen, avec des étés chauds et secs, des hivers doux et pluvieux.

Le Sud et la région des Lacs ont un climat pluvieux tempéré. Beaucoup de pluie toute l’année, sauf en été.

La Patagonie et la Terre de Feu, de Chiloé au cap Horn, se caractérisent par un climat froid, pluvieux, avec des rafales de vent d’une violence incroyable une grande partie de l’année. En été, quelques belles journées ensoleillées et des lumières superbes.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 5h en été et moins 4h en hiver.

 

DEVISE
Le peso chilien ($Ch).
L'euro se change facilement à Santiago et dans la grande majorité des régions du Chili.
Si voyagez dans certaines régions reculées, on vous conseille plutôt d'emporter des dollars.

Le taux de change peut varier très sensiblement selon la région : il est globalement meilleur à Santiago. Dans les villes, les casas de cambio sont souvent regroupées dans une même rue ou un pâté de maisons.
Les paiements par cartes Visa, MasterCard et American Express sont très bien acceptés à travers le pays, dans la plupart des hôtels, restos, commerces et stations-service. En revanche, il peut y avoir des problèmes de connexion téléphonique dans les endroits reculés. Prévoir du liquide par sécurité.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
Pas besoin de vaccins mais il est recommandé d’être à jour de ses vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, et pour les séjours un peu longs, hépatite A.
L'hygiène est bonne et les risques de maladies infectieuses vectorielles (moustiques, etc.) sont des plus réduites.

Attention aux interminables routes chiliennes : dans le désert du Nord, l'éblouissement du soleil et la chaleur occasionnent de nombreux accidents.

Urgences médicales : 131


Il est essentiel de se préparer au mal d’altitude ou soroche. La veille d'un départ en altitude, boire beaucoup d'eau plate (on conseille 1 litre par 1 000 m de dénivelée), proscrire l'alcool, le café, le thé et la cigarette, manger léger, bien dormir.
L’eau est en principe potable. Dans les villages reculés, préférer l'eau en bouteille.

 

TRANSPORT
Les grandes villes disposent d’un service de bus urbain (souvent appelé micro).
Plus confortable, le colectivo urbano est une voiture, toute noire, semblable au taxi mais avec un panneau sur le toit indiquant numéro, destination et points de passage. Le trajet est fixé à l’avance, et il prend et dépose les passagers le long de cet itinéraire. On paie une somme forfaitaire quelle que soit la longueur du trajet, variable selon la ville.

On trouve des taxis partout en ville. Facilement reconnaissables, ils sont noirs avec le toit jaune. Les prix sont raisonnables, sans vraiment d’arnaques. À Santiago notamment, ils disposent d’un compteur.

Enfin, les colectivos rurales sont jaunes et peuvent vous conduire dans les environs éloignés des villes, mais ils ne sont pas autorisés à sortir de la région administrative.

Efficace, rapide, populaire et plutôt bon marché, le bus est le moyen de transport le plus utilisé au Chili. Les deux meilleures compagnies sont Tur Bus et Pullman Bus.
Au choix, quatre types de bus : le clásico (le moins cher, c'est le bus courant), plutôt pour les petites distances ; le semicama ou ejecutivo, un peu plus cher, plus confortable (dossiers inclinables, moins d'arrêts en route), le cama, spacieux, direct ou presque, avec repas servis à bord et enfin le cama-premium, le plus cher et le plus confortable, avec des sièges qui se transforment en couchettes.

Étant donné les distances entre les villes, c’est un moyen de transport vraiment pratique et souvent à peine plus cher que le bus.

Voyager en ferry dans le sud du pays permet, dans certains cas, d’aborder des régions autrement inaccessibles, faites de canaux, d’îles et de fjords enchevêtrés. Les principales routes maritimes relient Puerto Montt à la Carretera Austral, à Puerto Chacabuco et à Puerto Natales. La première de ces liaisons constitue une vraie croisière de 3 jours.

La location de voiture permet d'être autonome et mobile, ce qui est loin d'être négligeable dans les régions isolées, où les transports en commun ne desservent pas les sites intéressants.
Si vous voulez passer une frontière avec une voiture louée, il faut demander une autorisation spéciale (souvent payante) lors de la réservation, prendre une assurance supplémentaire et vous renseigner sur les formalités douanières.
Il est obligatoire de rouler avec les codes allumés en dehors des villes.
La priorité à droite n’existe pas au Chili.
Concernant la ceinture de sécurité, et le téléphone au volant, la loi est la même que chez nous. Quant au taux d’alcoolémie, la tolérance est tout simplement de zéro.
La route la plus connue la Panaméricaine (ou Ruta 5) traverse le Chili du nord au sud. Elle est en général en excellent état.
Avant de quitter une ville, toujours faire le plein d’essence, on peut ensuite ne plus croiser de station des heures durant.
Evitez de rouler la nuit : notamment à cause de tout ce qui se promène en bord de route sans le moindre éclairage.

Sur les pistes du Nord et dans la région de San Pedro de Atacama, il vaut mieux louer une voiture type SUV, avec des capacités de conduite hors route plus ou moins importantes et une garde au sol plus haute qu’une berline

Le permis de conduire international est obligatoire pour circuler.

 

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’un adaptateur car les prises sont compatibles avec les appareils européens.
Le Chili est réputé pour l’amabilité de sa population. Si vous rencontrez n’importe quel type de problème, n’hésitez pas à demander aux locaux.

Il se caractérise aussi par sa bonne humeur et sa cordialité. Les jeunes Chiliens apprécient la vie sociale, les activités culturelles, le cinéma, le théâtre, les activités " outdoor " et bien sûr le football

Tous les produits de consommation sont taxés à 18,5 %. Dans les bars et restaurants, le service n'est pas inclus. Compter 10 % de la note en sus.

 

TELEPHONE
De la France vers le Chili : 00 + 56 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Du Chili vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Certains vendent des cartes prépayées, qui permettent d’appeler fixes et mobiles à l’étranger. On peut les utiliser depuis le téléphone de son hôtel. Tarif intéressant, mais ces cartes ne se dénichent pas toujours très facilement.

On peut utiliser son propre téléphone portable au Chili avec l’option « Monde ». Renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’utilisation à l’étranger.

Acheter une carte SIM/puce sur place et 3 compagnies se partagent le marché : Entel, Claro et Movistar. Le pays est assez bien couvert, si l’on excepte certaines zones désertiques et les vallées reculées de Patagonie. Attention, les cartes SIM (ou « CHIP » en jargon local) s’achètent uniquement dans les boutiques indépendantes de téléphonie mobile appelées « centro técnico », assez nombreuses, et non dans les boutiques des opérateurs qui, elles, ne vendent que des abonnements.

 

CUISINE
La cuisine chilienne est davantage réputée pour la qualité et la fraîcheur de ses produits, poissons et fruits de mer en particulier.

On retrouve toutes sortes d'influences reflétant son histoire : amérindiennes, espagnoles, bien sûr, mais aussi anglaises et, surtout, allemandes.

Même si l'incontournable poulet-frites et les burgers gagnent du terrain, les comedores ou cocinerías des marchés offrent encore des plats typiques, frais et bon marché. Les fuentes de soda servent sandwichs et boissons non alcoolisées. Dans beaucoup de restos-bars, on peut commander des tablas, sortes de planches garnies pour accompagner l’apéro.

Au desayuno, petit déjeuner, les deux pains les plus couramment servis sont la hallula (pain non levé) et la marraqueta. On trouve du pain gris ou complet dans les supermarchés. Le pan de Pascua est un cake aux fruits, préparé à la période de Noël. Les Chiliens font grande consommation d'œufs.

L’almuerzo, déjeuner, est le repas le plus important. Dans la plupart des restos, on trouve un menú complet comprenant le plus souvent une entrée et un plat, parfois même un dessert

Tomar once : « prendre le goûter ». C'est une institution au Chili. Équivalent du quatre-heures ou du thé à l'anglaise, il fait aussi office de repas du soir pour beaucoup de familles.

La cena, dîner est servi dans les restos un peu chics. Il coûte souvent le double du déjeuner

La traditionnelle empanada est un chausson farci de viande hachée, oignons et olives. Elle existe en version frite ou cuite au four (al horno). On en trouve également au queso (fromage), aux mariscos (fruits de mer) et même en version sucrée.
Le populaire completo est un pain allongé où se niche une saucisse viennoise, recouverte de tomates pilées, avocat écrasé, mayonnaise..., avec parfois un supplément de fromage chaud.
Les mariscos, les fruits de mer sont un des points forts de la cuisine chilienne ! Grand choix de produits souvent très frais.

Les poissons offrent un vaste éventail de choix mais ils sont le plus souvent congelés, même en bord de mer, par souci de conservation (ils sont pêchés très loin des côtes) mais aussi par facilité. Demandez-les a la plancha (grillés) plutôt que fritos (frits).

Dans la région des Lacs, la viande produite est comparable à celle argentine. Dès le retour du beau temps, tout prétexte est bon pour organiser un asado, un barbecue. Dans le Sud, l’agneau règne en maître et les gibiers font parfois leur apparition (lièvre, oie, guanaco, etc.). L’incontournable asado (cordero) patagónico est une sorte de méchoui qui met en scène un agneau entier de 8-10 kg.

On trouve un grand nombre de restos spécialisés dans la viande qui servent des parilladas, viande à partager.
Concernant les légumes, les tomates et avocats (palta au Chili) sont les plus répandus. La coriandre fraîche parfume toujours les ceviches et parfois les plats.

Voici quelques plats typiques :
Cazuela : généralement servi en entrée dans les menus complets des restos populaires, c’est un bouillon ou un consommé dans lequel flotte un morceau de bœuf ou de poulet, au milieu de pommes de terre, maïs, légumes, potiron. Ce n'est pas lourd mais pas toujours goûteux non plus...


Lomo a lo pobre : échine de porc ou de bœuf, accompagnée d'oignons et surmonté d'un ou deux œufs sur le plat.


Pastel de choclo : viande hachée de bœuf ou de poulet préalablement cuite avec des raisins et des oignons, couverte de purée semi-moulue de maïs et gratinée.


Ceviche : ce plat originaire du Pérou contient du poisson cru (colin, merlan, saumon, etc.) mariné avec du citron vert, de la coriandre et des oignons. Servi bien frais, il est l'un des hors-d'œuvre les plus fameux de la gastronomie chilienne.


Porotos granados : plat populaire à base de haricots, avec potiron, maïs, ail et oignons.
Paila marina : soupe de poisson et fruits de mer (moules, machas, crevettes, palourdes et quelques fois des locos), traditionnellement servie dans un bol en terre cuite.


Curanto : spécialité de l'île de Chiloé. Des pierres sont chauffées et déposées au fond d'un trou creusé dans la terre. On y empile en couches séparées par des feuilles de nalcas, des coquillages, de la viande et des pommes de terre. On recouvre le tout et on laisse mijoter. Très nourrissant.

Le dessert le plus courant est le manjar. Il s'agit de lait concentré aux amandes, cuit jusqu'à obtention d'un caramel épais et très sucré.
Parmi les nombreux fruits de saison (excellents !), au nord, ne manquez pas le tuna, la figue de Barbarie. On en fait d’excellents jus.

Les boissons gazeuses sucrées sont très prisées mais préférez les jus de fruits frais pressés.
Le Mote con huesillo est une spécialité de la région centrale. Ce sont des grains de blé germés faisant trempette dans une décoction de pêches séchées.
Le thé est plus consommé que le café qui n’est pas vraiment terrible.
Le Mate moins répandu qu'en Argentine, en Uruguay et au Brésil, est consommé dans le sud du Chili.

En boisson alcoolisée, les chiliens boivent de la bière et bien sûr le Pisco qui est une eau-de-vie de raisin blanc, vieillie dans des barriques de bois

Concernant le vin, la grande majorité des cépages chiliens, non greffés, ont une longévité trois ou quatre fois supérieure à celle d'un vignoble greffé en Europe). Les grandes régions viticoles sont situées au nord dans la région de Coquimbo, en allant vers le sud dans la vallée de l’Aconcagua, autour de Santiago dans la vallée de Maipo et plus au sud encore, près de Talca, dans la vallée de Maule.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Costa Rica

Le Costa Rica double toutes les autres nations du monde dans la course au bonheur et à l'écologie.
Il nous surprend par sa douceur de vivre, ses richesses environnementales incroyables et la gentillesse de ses habitants, surnommés Ticos.
Il offre ses plus beaux panoramas du haut d’un volcan, dissimule ses plages les plus secrètes au fond de baies cachées…
Il se définit en une simple expression « Pura vida »
Vous partirez tout d’abord à la découverte de la forêt tropicale de la réserve de Monteverde.
Cette réserve vous étonnera par sa beauté et sa biodiversité.
Une excursion au-dessus de la forêt vous permettra de mieux appréhender les panoramas. Le Sky Walk est composé de ponts suspendus et de sentiers pédestres dans la forêt tropicale de Monteverde.
Ces ponts enjambent canyons et drainages en plein dans la canopée. Par 9 systèmes de câble, la plus longue est de 770 m de long et 130 m de haut, vous verrez la canopée vu d’en haut.

costa rica monteverde foret nature monplanvoyagecosta rica monteverde pont nature foret monplanvoyage

Puis direction Arenal avec ses thermes et son volcan. Vous logerez en lodge typique au milieu de la nature.
Une excursion au volcan sera programmée. Vous embarquerez pour une randonnée sur le sentier des Toucans qui traverse la forêt tropicale et une grande coulée de lave. Il vous sera possible d'observer une grande variété de plantes, d'animaux et de magnifiques formations de pierres volcaniques.

volcan arenal monplanvoyage

Une fois au sommet de la coulée de lave, vous aurez une très belle vue sur le lac Arenal.

arenal lac nature panorama costa rica monplanvoyage

La randonnée se termine à un point de vue où, si le temps le permet, vous pourrez voir de la lave rouge en fusion descendre sur le côté du volcan.

Autre activité planifiée, le rafting au milieu de la forêt tropicale sur le Rio Balsa. Gardez un œil sur les rivages et le ciel afin d'apercevoir des singes, des paresseux et des oiseaux.
Vers le milieu de votre descente, vous ferez une halte au bord du fleuve pour une collation de fruits frais de saison. Ensuite, vous pourrez vous baigner dans le fleuve ou vous détendre tout simplement.
Après cette pause, remontez sur votre rafting pour une descente tranquille sur des rapides principalement de classe II, vous permettant de profiter davantage de la forêt tropicale qui vous entoure. Levez les yeux au ciel pour admirer les nombreux oiseaux et papillons.
Une fois votre descente terminée, vous serez conduit à un charmant restaurant local pour un délicieux déjeuner.
Profiter également des Eco Thermales La Fortuna. Ces sources d’eau chaude sont dans un lieu paradisiaque. C’est un spa naturel exotique dans un jardin tropical.

arenal source eau chaude therme costa rica monplanvoyage

Vous irez ensuite plus au sud pour une pause balnéaire à Jaco beach et playa hermosa où vous pourrez prendre des cours de surf.
Vous serez logés en hôtel 4* avec vue panoramique spectaculaire sur l' océan Pacifique.

costa rica plage palmier monplanvoyage

Plus au sud vous ferez une escale de plusieurs jours vers le Parc National Manuel Antonio.
Avec un guide vous y découvrirez la faune et la flore de ce parc le plus réputé d’Amérique du sud du fait de son état de préservation.
Vous y découvrirez des plages de sables blancs aux eaux turquoise nichées au cœur du parc.

manuel antonio parc costa rica monplanvoyagemanuel antonio parc singe costa rica monplanvoyage

Enfin retour vers San José pour prendre votre vol international.
Ce séjour se fait avec un location de voiture avec une assistance francophone 7J/ 7.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Brésil

bresil carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valable au moins 6 mois à partir de la date d'entrée au Brésil.
Le visa n'est plus obligatoire pour les Français si le séjour touristique ne dépasse pas 90 jours (par période de 6 mois).
Billet retour ou de sortie du territoire brésilien est nécessaire.

 

CLIMAT
Le Brésil est si vaste qu'il est pratiquement impossible de définir la saison idéale pour y voyager. Il n’y a pas un seul climat mais plusieurs, tout dépend de la région où vous allez.

Dans le sud du Brésil, l'été austral s'étend de décembre à mars. Il est très chaud, voire étouffant à Rio et à São Paulo. Il n'est pas exempt de pluies tropicales, soudaines et parfois diluviennes. L'hiver austral court de juin à septembre, mais les températures restent agréables.

Dans les États du Nordest - Bahia et Pernambuco - proches de l'équateur, la chaleur, parfois lourde de décembre à mars, est ponctuée de fréquentes mais brèves averses. Préférez la période de septembre à mi-décembre pour visiter cette région.

Le Mato Grosso et le Mato Grosso do Sul connaissent aussi, pendant l'été austral, une saison des pluies qui inonde les grandes plaines du Pantanal. La ville de Cuiabá, dans le Mato Grosso, est réputée pour être une des plus chaudes du Brésil.

L'Amazonie est une région chaude, pluvieuse et très humide. Dans la forêt, le taux d'humidité atteint les 100 %. On distingue deux périodes : celle de la chuva, qui s'étend, dans la plus grande partie du bassin, de janvier à juin et celle qui va de juillet à décembre (la saison « sèche »).

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 5h en été et moins 3h en hiver.

 

DEVISE
Le real (reais au pluriel).

Pour disposer de reais, deux solutions : le change ou le retrait par carte aux distributeurs de billets, très nombreux dans le pays.
Si vous prévoyez un périple de plusieurs jours loin des principales villes, assurez-vous d’avoir suffisamment de reais, car il vous sera parfois difficile, voire impossible, de changer ou de retirer de l’argent avec une carte de paiement.

On conseille vivement de se rendre dans les câmbios (bureaux de change), présents dans toutes les villes un peu importantes, plutôt que dans les agences bancaires, notamment celles du Banco do Brasil qui, si elles veulent bien faire le change, prennent une forte commission.

Attention aux plafonds de retrait assez bas (parfois à peine 500 Rls !), notamment au Banco do Brasil, ce qui oblige à multiplier les retraits et donc les commissions.
Attention, les piratages de cartes de paiement sont assez fréquents au Brésil. Ils ont lieu le plus souvent à un distributeur.

 

LANGUE
PORTUGAIS

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
La vaccination contre la fièvre jaune est fortement recommandée avant tout déplacement au Brésil. Si vous vous rendez en Amazonie, pensez aussi à un traitement antipaludéen et à des médicaments contre la malaria.

Sur l'ensemble du territoire, évitez de boire l'eau du robinet, de manger des légumes crus et de marcher pieds nus à cause des parasites. De même, méfiez-vous des baignades dans les eaux douces, stagnantes et marécageuses, surtout dans le Nordeste.

Les consultations dans un cabinet médical sont très chères (de 45 à 75 €). C'est également le cas pour les médicaments.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
Si vous voulez en voir le maximum, l’avion est le moyen de transport à privilégier. Attention, en décembre, janvier et plus encore en juillet, les Brésiliens sont en vacances et de nombreux vols sont complets

Propre, confortable, sûr, ponctuel... le réseau des bus au Brésil est vraiment bien organisé et reste un excellent mode de transport.
Les bus, qui vont partout, sont surtout pratiques pour les voyages à l'intérieur d'un même État ou entre États voisins.
Chaque ville possède sa rodoviária (ou terminal rodoviário). Ces gares routières sont de véritables centres névralgiques. On y trouve des lanchonetes pour manger, des toilettes (parfois avec douches), des téléphones, des consignes (guarda volumes), souvent des distributeurs de billets et parfois l'accès à Internet.
Sur les moyennes et grandes distances, on peut en général choisir entre trois types de bus : convencional (pas d'AC ni de w-c), executivo (avec AC, w.-c., sièges inclinables et distributeurs de café et d'eau) et leito (sièges semi-couchettes, quasi à l'horizontale, avec oreillers et couvertures).
Le train n’existe pratiquement pas, sauf comme curiosité locale, pour desservir la banlieue de Rio, rallier le Minas Gerais à Vitória (Espirito Santo)

Dans beaucoup de régions, c'est évidemment en voiture que vous serez le plus autonome. Attendez-vous toutefois à de très longs trajets ! En théorie, on ne roule pas vite au Brésil, et les nombreux camions ne sont pas faciles à doubler sur les routes étroites
Les routes sont correctes dans l'ensemble, surtout dans le Sud et le Sudeste, mais méfiez-vous des chaussées défoncées, sur les axes secondaires et dans les zones un peu reculées.
Les autoroutes (payantes) et voies rapides sont plutôt rares, sauf dans le Sud, autour de São Paolo et Rio notamment. En Amazonie, les routes, peu goudronnées, ne sont parfois utilisables qu'à la saison sèche.
Éviter de rouler la nuit. La signalisation, déjà insuffisante en journée devient nulle une fois la nuit tombée. La nuit, dans certains quartiers des grandes villes, les Brésiliens ne s'arrêtent pas au feu rouge par peur des agressions.
Le permis de conduire international est rarement exigé, un permis national suffit.
Les tarifs les plus avantageux sont obtenus en réservant une voiture depuis la France, avant le départ.

  

VIE PRATIQUE
Prévoyez un adaptateur car les prises sont à fiche plate.

Faites des photocopies de tous vos papiers avant de partir : passeport, permis de conduire, etc.

Règle numéro un, évitez de ressembler à un touriste ! Habillez-vous sans ostentation. Évitez les vêtements et accessoires de marques. Votre meilleur prêt-à-porter pour partir, c’est en gros : pantalon de toile ou jean, chemisette ou tee-shirt sobre, sandales, tongs ou baskets bon marché...
Sortez avec le strict nécessaire : généralement, les Brésiliens gardent tout simplement leurs affaires (clés de voiture, lunettes, cigarettes...) à la main. Si vous ne pouvez vous passer de votre sac, choisissez-en un porté en bandoulière, que vous pourrez placer devant vous dans la foule.
À la plage, n'emportez que le strict minimum.

La nuit dans les grandes villes, évitez de vous balader à pied une fois la nuit tombée (en tout cas après 21h), déplacez-vous plutôt en taxi. Si vous avez une voiture, faites comme les autres automobilistes et utilisez les parkings ou emplacements surveillés.

 

TELEPHONE
De la France vers le Brésil : 00 + 55 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Du Brésil vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

On peut utiliser son propre téléphone portable au Brésil avec l’option « Monde ». Renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’utilisation de votre portable à l’étranger

Acheter une carte SIM/puce sur place, si vous restez assez longtemps au Brésil, peut être une option avantageuse. Cependant, il faut d’abord s’enregistrer et posséder un numéro de CPF (Cadastro de Pessoas Físicas), ce qui s’avère un peu compliqué. Il est également possible de faire sa demande dans son pays d’origine avant de partir, via le lien http://idg.receita.fazenda.gov.br/information/.

  

CUISINE
La cuisine brésilienne résulte de l'étonnant mariage des traditions culinaires portugaises, amérindiennes et africaines.
Les denrées alimentaires de base sont le riz (arroz) et les haricots (feijão).
À cela s'ajoutent de la farine de manioc, ainsi qu'une viande ou un poisson, rôtis ou cuits avec des légumes d'accompagnement (courgettes, gombos, chou vert ou blanc, potiron, banane plantain).

Les plats typiques sont :
Feijoada : c'est le plat national brésilien. Dans les restos, il est traditionnellement servi le samedi midi. Les haricots sont mijotés avec des pieds, queues et oreilles de porc salé, de la poitrine et des saucisses fumées, de la viande de bœuf fumée, le tout aromatisé à l'ail et aux oignons revenus à l'huile de palme.


Virada a paulista ou mineira : le haricot est transformé en purée. Accompagné de riz, de chou vert et servi avec des côtelettes de porc, des couennes rôties et des bananes panées.


Carne do sol (carne seca) : viande de bœuf salée et boucanée. Accompagné de purée de manioc, le plat ressemble à notre hachis Parmentier. C'est la vedette de la gastronomie du Nordeste.


Cartola : une spécialité sucrée emblématique du Pernambuco. Sorte de crêpe à base de farine de manioc, garnie de fromage fondu, bananes grillées et saupoudrée de cannelle. Certains restaurants la servent aussi en version salée.


Moqueca de peixe ou de camarão : on fait revenir le poisson ou les crustacés avec oignon, ail, coriandre et tomates dans du lait de coco et on achève la cuisson avec de l'huile de palme. Servi avec du riz et un pirão.


Empadão : grande tarte fourrée aux crevettes ou à la viande, avec des cœurs de palmier et divers légumes.


Cuscus : rien à voir avec le couscous du Maghreb, il s'agit d'un gâteau de semoule de maïs fourré aux crevettes et aux sardines, avec des morceaux de légumes. Il existe deux types de cuscus principaux : le paulista et le bahiano.


Vatapá : savoureuse purée à base de mie de pain ou de farine de blé, comprenant crevettes, lait de coco, gingembre, noix de cajou, épices, etc. L'un des plats les plus réputés de la cuisine bahianaise, mais reconnu dans tout le Brésil.


Barreado : ce plat typique du littoral du Paraná, originaire des Açores, se retrouve dans tous les restos de Morretes et Paranaguá. La viande de bœuf ou de porc est mijotée dans une cocotte en argile, puis mélangée à de la farine de manioc afin d’obtenir une consistance pâteuse.


Buchada de carneiro : un triomphe de la cuisine du Pernambuco ! Panse de mouton farçie aux tripes et abats, préparée en ragoût aux herbes ou cuite au court-bouillon.


Churrasco : c'est l'un des grands « sports » brésiliens. Sa réputation vient du pays gaucho. C'est la grillade de bœuf.


Pernil assado : jambon entier, frais et rôti, avec farofa et couennes grillées. Tradition paulista et mineira.


Pão de queijo : on en trouve dans tout le pays, mais c’est du Minas Gerais qu’il provient et où l’on mangera les meilleurs. C'est une sorte de petit chou au fromage, parfois fourré de différentes sauces. Amuse-gueule.


Salgados : une institution ! Petits en-cas vendus pour trois fois rien dans de nombreux bars, padarias et lanchonetes, ces beignets salés à la viande, au poisson, au fromage ou aux légumes font un petit déj de circonstance.

Côté dessert, les spécialités sont :
Pé de Moleque : une sucrerie à base de cacahuètes et de caramel, sorte de nougatine. Elle est vendue sur les stands de rue, notamment à Parati et à Salvador.


Brigadeiro : un grand classique qu’on trouve partout, décliné de mille façons. Son ingrédient principal, le leite condensado (lait condensé sucré).


Romeo e Julieta : de la pâte de goyave à déguster avec un fromage mineiro(genre feta)

Il existe également une grande variété de fruits excellents.

Les restos « standard » sont familiaux, classiques, chic, touristiques, etc. Les plats à la carte, notamment dans les régions côtières, sont généralement pour deux personnes, voire trois.
Les restaurants « ao kilo » sont très répandus. Il s’agit de restos proposant un buffet où l’on se sert de divers plats, puis on fait peser l’assiette.
Le rodizio est idéal pour les gros mangeurs puisque, là, on mange autant qu’on veut pour un prix fixe.
Les lanchonetes sont les snacks du coin de la rue. On en trouve d’ailleurs littéralement (presque) à chaque coin de rue.

Le cafezinho (« petit café ») est une institution nationale.
Le guaraná est le soda national. Élaboré à partir du fruit du guaraná, plante amazonienne exclusivement brésilienne.
Le Maté est une infusion d'Ilex paraguariensis, une herbe autrement connue sous le nom de yerba maté.
Sucos et vitaminas est servie dans n’importe quel resto, bar ou kiosque de rue, on boit des jus de fruits frais préparés au mixeur.
Le caldo de cana est un jus de canne à sucre broyée et pressée, au goût végétal et sucré prononcé
Le coco verde est servi partout aussi, dans les rues, sur les plages ou au bord des routes.

Pour les boissons alcoolisées, les brésiliens boivent de la bière, Cachaça, Caïpirinha
Concernant le vin, il existe une petite production dans le Sud, à base de cépage cabernet franc, mais les vins brésiliens sont loin d’égaler ceux d'Argentine ou du Chili.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Canada

Pendant ce séjour de 10 jours, vous découvrirez la ville de Québec en plein hiver et son cachet européen unique. Vous serez charmés par ses rues enneigées, ses sapins éclairés et décorés.

quebec ville hiver neige promenade canada monplanvoyagequebec ville rue hiver neige sapin lumiere illumination canada monplanvoyage

Puis direction la pleine nature vers le Parc Mahikan où vous traverserez de vastes étendues enneigées pour arriver dans un cabanon bois typique de la région.

parc mahikan neige hiver bois canada monplanvoyageparc mahikan maison bois neige hiver canada monplanvoyage

Vous vivrez une expérience unique dans un cadre familial et une ambiance conviviale. Les repas, confectionnés avec des produits locaux, laissent une large place à une cuisine québécoise traditionnelle.
Le Parc Mahikan est le centre d’observation et d’interprétation du loup. C'est actuellement le seul centre consacré à cet animal au Québec.
Il permet l’observation des loups qui évoluent librement en semi-liberté dans leur milieu naturel.

parc mahikan loup arctique faune canada hiver neige monplanvoyage

Le premier jour balade en raquettes à neige, mode de déplacement traditionnel utilisé par les coureurs des bois et les Innus pour rejoindre le tipi pour y prendre un repas traditionnel cuisiné au feu de bois.
C'est l'occasion de découvrir la culture des premières nations.

parc mahikan raquette neige quebec canada monplanvoyageparc mahikan tipi neige hiver quebec canada monplanvoyage

L'après-midi retour en raquettes puis découverte de la trottinette des neiges et pourquoi pas glissades sur l’impressionnante piste de luge.

Une autre journée sera consacrée à la prise en main de la motoneige avec départ pour une randonnée jusqu'au lac des Coudes pour une découverte de la pêche blanche.

motoneige lac neige hiver quebec canada monplanvoyage

En fin d'après-midi premier, vous aurez un premier contact avec les chiens avec qui vous partirez. Vous allez à la rencontre des chiens dans leur chenil. Il est fascinant de constater que chacun possède son propre caractère. C’est un accueil spontané et chaleureux qui vous est réservé et une première explication technique sur la conduite du traîneau vous sera donnée.

Le lendemain vous partirez toute la journée sur les pistes officielles mais aussi sur sentiers forestiers pour découvrir tous les aspects de la conduite en motoneige.

chien chenil quebec neige hiver canada monplanvoyagemotoneige quebec neige hiver canada monplanvoyage

Enfin, départ pour une expédition de 2 jours en chiens de traîneau.
Vous serez 2 par attelage. Cela permet tour à tour de profiter pleinement de la conduite d'attelage et de la forêt où vous vous enfoncerez.
Vous dormirez dans un camp de trappeur en bois rond, au bord d'un lac. C'est une immersion profonde au cœur de la forêt boréale.
Il faudra casser la glace pour aller chercher de l'eau, entrer du bois pour chauffer le poêle, s'occuper des chiens que l'on installe autour du camp. Vous pouvez alors profiter du camp qui commence à se réchauffer ou partir en raquettes explorer la nature qui vous entoure.

chien traineau neige hiver quebec canada monplanvoyagecamp chien traineau hiver neige quebec canada monplanvoyage

Plus tard, le sauna avec vue directe sur le lac permet de se relaxer pour profiter encore mieux de la journée du lendemain.
Le lendemain retour en chien de traineaux au logement initial.

Vous reviendrez le lendemain sur la ville de Québec pour retourner à la civilisation et pourquoi pas prolonger votre séjour à Montréal qui regorge d’activités hivernales.
Les 6 nuitées au Parc Mahikan sont en pension complète avec transfert aller et retour depuis Québec et toutes les activités sont incluses.

montreal patin glace neige hiver quebec canada monplanvoyage

Colombie

Explorez la Colombie à travers son triangle d'or des villes de Bogotá, Medellín et Cali. Découvrez aux alentours de ces villes des endroits aux paysages magnifiques comme la vallée de cocoteraies, le désert de Tatacoa et une culture colombienne chaleureuse.

Votre séjour se terminera sur les plages de la mer des caraïbes à travers le parc national Corales del Rosario et de Carthagène des Indes.


Pour votre première journée à Bogota, profitez d'une sortie sur le Montserrate en téléphérique pour admirer la magnifique vue sur la ville. Le spectacle y est grandiose surtout avec le coucher de soleil qui se mélange aux lumières de la ville.
Le lendemain, n’hésitez pas à visiter le centre colonial de Bogotá: la Candelaria, ses ruelles et son marché aux fleurs et fruits.

bogota rue colombie monplanvoyage

 Vous prendrez ensuite la route pour un village typique, authentique et colonial du pays, celui de Villa de Leyva à quelques heures au nord de Bogotá. 
Cette charmante petite ville se situe au pied d'une montagne offrant des vues magnifiques sur la vallée.

villa de leyva colombie monplanvoyage

Puis direction la ville de Medellín en traversant les montagnes où vous découvrirez de beaux paysages remplis de vallées vertes et de montagnes remplies de cocotiers. Vous pourrez déjeuner en cours de route dans un restaurant local si vous le souhaitez. N’hésitez pas à faire une halte à Guatapé où siège un rocher haut de 2100m entouré de lacs et d'îlots. La vue exceptionnelle d'en haut vaut le détour.
Découvrez la belle ville de Medellín qui a bien évolué depuis l'abolition de son cartel de drogue dans les années 90, comme la place du peintre Botero.

medellin colombie monplanvoyagemedellin botero colombie monplanvoyage

Le lendemain, allez dans les vallées decocoteraies du pays. Vous arriverez dans la charmante petite ville de Salento où l'accueil y est très chaleureux. 
Vous pourrez, pour les fans d’équitation, faire une visite à cheval où se mélangent cascades, ruisseaux, vaches et chevaux, avec des vues imprenables.

salento colombie monplanvoyage

salento vallée colombie monplanvoyage

 Une visite de la ville de la salsa, Cali est à faire. Vous pourrez même prendre des cours de salsa dans les bars-restaurants aux quatre coins de Cali avec un guide. 

Vous continuerez votre séjour vers la ville de Popayan, une des plus belles villes colombiennes pour son architecture coloniale. Cette ville est aussi réputée pour sa gastronomie que vous découvrirez avec un guide.

popayan colombie monplanvoyage

Puis, escale vers le désert de Tatacoa. Vous croirez être dans les canyons de l'Ouest Américain alors que vous serez en pleine forêt amazonienne avec des cactus, chevaux et chèvres. Vous aurez également la possibilité de vous balader à cheval et il est conseillé de voir le coucher de soleil dans le désert. 


tatacoa colombie monplanvoyage

Après un cours vol domestique, vous arrivez à Carthagène des Indes et profitez des rues caribéennes de la ville pour vos soirées nocturnes, où salsa et spectacles artistiques se relayent sur les places principales. 
Partez à la conquête de cette belle ville découverte par le conquistador Pedro Heredia au XVIème siècle, une ville colorée à l'ambiance chaude des Caraïbes.

 

carthagene bateau colombie monplanvoyage 

Enfin pour terminer votre séjour, direction le parc national de Corales del Rosario, au sud de la ville de Carthagène des Indes. Vous y verrez des plages magnifiques de sable blanc avec une eau chaude et turquoise où la faune aquatique y est très tropicale. Profitez en pour faire du snorkeling et de la plongée.

rosario colombie monplanvoyage

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Canada

Le Québec est la plus grande province francophone du Canada. Les Québécois sont fiers d'être différents de leurs compatriotes, et ce sentiment s'étend de la langue parlée au quotidien jusqu’à la nourriture servie. S'il y a quelque chose qui unit tous les Québécois, c'est bien leur joie de vivre.
En plus de la gastronomie, c’est un pays de nature, de faune et de flore sur un immense territoire.
Montréal, sa plus grande ville est multiculturelle avec près de 80 communautés culturelles.
De plus en été de nombreux événements sont programmés. Car oui les Québécois sont très festifs !

quebec canada nature lac ete monplanvoyagemontreal quebec rue ville canada monplanvoyage

Vous commencerez donc par Montréal. Visiter le Vieux-Montréal, quartier collé au fleuve Saint-Laurent avec de nombreuses petites ruelles sympathiques. Cette partie de la ville mélange le moderne comme l’authentique. Vous pouvez d’abord vous rendre à la Basilique Notre-Dame, proche de la Station Place d’Armes. Passez aussi par le marché Bonsecours puis sur la place Jacques Cartier, qui est sans doute une des plus belles places. L’été, vous y verrez de très nombreux chanteurs et animateurs.

montreal vieux quartier rue quebec canada monplanvoyagemontreal place cartier ville canada monplanvoyage

Dirigez-vous ensuite vers le Plateau Mont-royal. C’est un quartier très artistique, bohème. On pourrait le comparer à un petit Aix-en-Provence.
Il regorge de petits restaurants, bars et autres magasins qui vous donneront envie d’y rester plus longtemps qu’une simple balade. N’oubliez pas de vous rendre au Parc La Fontaine, un des plus grands parcs de Montréal.

montreal plateau mont royal quartier artiste quebec canada monplanvoyage

Au nord du Mont-Royal, le quartier Outremont est un quartier bobo chic plutôt coté et connu pour ses magasins, ses restaurants haut de gamme, ses nombreux cafés, ses terrasses et ses belles maisons pleines de caractère. Il comprend notamment le fameux quartier du Mile End particulièrement apprécié pour ses friperies, bars et restaurants branchés. En flânant dans ce coin, vous trouverez beaucoup de maisons individuelles ou sur plusieurs étages, alignées dans de calmes et belles ruelles ombragées.

montreal mile end cafe branche quebec canada monplanvoyage

Situé au Nord-Est du Mont-Royal et du Plateau Mont-Royal, le quartier Rosemont-La petite patrie est à la fois calme et animé, ponctué d’une multitude de petits commerces et de boutiques.
N’oublier pas d’aller au marché Jean Talon. Au cœur de La Petite Italie, ce marché est un des plus vieux marchés publics de Montréal.
Donc n’hésitez pas à vous y arrêter pour éventuellement faire vos courses pour un pique-nique.

montreal marche food quebec canada monplanvoyage

Après quelques jours dans cette ville dense, direction le Parc National de la Mauricie pour les passionnés de nature et de grands espaces. Le temps d’une nuit, vous vivrez dans une cabane en bois en mode trappeur pour observer les ours noirs et goûter aux produits du terroir.
Le site retrace la présence amérindienne depuis plus de 5000 ans grâce à la reconstitution de différents bâtiments des 11 nations autochtones du Québec. Une visite de 1h30 vous permettra d’apprendre beaucoup sur les modes de vie, la culture, l’histoire et la spiritualité de ces peuples.

mauricie parc nature canoe lac quebec canada monplanvoyage

Plus au Nord le Parc National Jacques-Cartier. Vous serez séduit par un vaste plateau montagneux entaillé de vallées profondes. C’est l’une des plus belles vallées glaciaires au Québec.
Plus de 100 km de sentiers de randonnée pédestre vous permettent d'admirer les paysages les plus spectaculaires du parc. Parfois en bordure d'une rivière agitée, parfois en plein coeur d'une forêt de bouleaux jaunes, les sentiers vous donnent accès à des points de vue exceptionnels.

quebec jacques cartier parc vallee nature canada monplanvoyage

Vous sillonnerez les magnifiques routes de la région de Charlevoix et passerez La Malbaie, considérée comme le berceau de la villégiature au Canada.

malbaie route baie nature quebec canada monplanvoyagetadoussac chapelle quebec canada monplanvoyage

Enfin vous arriverez à Tadoussac pour un séjour de quelques jours pour partir à la découverte des baleines en zodiac.

tadoussac baleine faune quebec canada monplanvoyage

Vous explorerez le fjord du Saguenay à partir de Tadoussac en bateau avec des vues exceptionnelles.
Le secteur de la Baie-de-Tadoussac prend quand à lui tout son sens en été au sentier de La Pointe-de-L’Islet, où l’observation des mammifères marins s’effectue à partir des rives. Venez donc observer le dos blanc d’un béluga ou le « pssshh! » du souffle d’un petit rorqual.

saguenay fjord nature quebec canada monplanvoyagesaguenay fjord bateau vue panorama quebec canada monplanvoyage

Vous irez ensuite à l’ouest vers Val-Jalbert. C’est un lieu historique au temps des premiers moulins à pâte à papier du Québec. Préparez-vous à reculer d’un siècle.
Vous pourrez toucher du doigt les maisons en bois d’époque, le couvent-école, le bureau de poste et le magasin général qui tenait lieu de « supermarché ».

val jalbert maison histoire village quebec canada monplanvoyage

Plus au sud, Saint-Alexis-des-Monts, lieu de villégiature en pleine nature. Vous pourrez profiter des joies de la randonnée, des activités nautiques sur le lac, des balades en vélo.

mauricie canoe lac parc nature quebec canada monplanvoyage

Vous continuerez ensuite vers le Mont-Tremblant avec ses six grandes rivières, ses 400 lacs et ruisseaux. Ce parc national est un véritable paradis pour les canoteurs ! Il est le plus vaste et le plus ancien parc du réseau. La présence de 40 espèces de mammifères, dont le loup, témoigne du caractère sauvage du territoire et de son immensité.
De la brève promenade à la randonnée plus sportive, le vaste réseau de sentiers vous permet de découvrir la vraie nature des Laurentides.
Avec un guide, partez faire une balade en vélo pendant 3h00 pour découvrir cette nature intacte.

mont tremblant parc nature lac foret quebec canada monplanvoyage

Enfin terminer par la réserve faunique de Papineau-Labelle. La végétation riche et diversifiée y crée un milieu propice à l'observation de la faune. On y trouve en effet d'importantes populations de cerfs de Virginie et de castors.
Plus de 60 kilomètres de sentiers, de niveau facile et intermédiaire, sont aménagés pour la courte randonnée pédestre. En empruntant les sentiers, vous découvrirez la faune, la flore et des points de vue sur les lacs et les collines de la réserve faunique.

laurentide parc lac nature vue panorama quebec canada monplanvoyagelaurentide parc randonnee sentier colline nature quebec canada monplanvoyage

Puis route vers Montréal pour reprendre votre vol international.

 

Colombie

colombie carte monplanvoyage 2

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valide à la date de retour prévue et pour un séjour de plus de 90 jours, un visa est nécessaire.

 

CLIMAT
Avec une géographie aussi variée (côtes caraïbe et pacifique, régions andines, Amazonie... région désertique), il n’est pas étonnant de rencontrer des variations climatiques importantes.

La saison sèche, période idéale pour voyager, se situe entre décembre et mars, ainsi qu’en juillet-août, tandis que la saison humide se situe (ça varie selon les régions) en avril-mai et octobre-novembre.

Les conditions les plus difficiles se situent en haute altitude (à plus de 3 000 m), et on rencontre un taux d’humidité important en Amazonie et sur la côte pacifique à la saison des pluies.
La côte pacifique et l’Amazonie sont les régions les plus arrosées.

La région des caraïbes a une très faible pluviométrie toute l’année, températures variant entre 24 et 33 °C. Les îles de San Andrés et Providencia bénéficient du même climat, avec une période pluvieuse entre octobre et décembre.

Les régions andines (incluant Bogotá et Medellín) situées en altitude (respectivement à 2 600 m et à 1 500 m) possèdent un climat tempéré. Un peu froid pour Bogotá (entre 5 et 20 °C selon les saisons), plus agréable pour Medellín (entre 8 et 27 °C).
Il pleut beaucoup et toute l’année sur la côte pacifique (l’une des zones les plus humides de la planète !), mais c’est surtout entre avril et juillet, puis octobre et novembre.

En amazonie, les précipitations se concentrent entre janvier et mai et la température est égale toute l’année, entre 21 et 32 °C.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 7h en été et moins 6h en hiver.

 

DEVISE
Le peso colombien (COP).
Le dollar américain est aussi accepté partout. Il existe des billets de 1 000, 5 000, 10 000 et 20 000 $. Ensuite des pièces de 500, 200 et 100 $.
Bien faire attention aux billets, car on peut se mélanger les pinceaux entre les 1 000 et 10 000, ainsi qu’avec les 2 000 et les 20 000.
Pour changer de l’argent, vous avez le choix entre les banques et les casas de cambio. Dans un cas comme dans l’autre, avoir son passeport. On vous prendra l’empreinte d’un de vos doigts de chaque main puis on vous fera signer tout un tas de papier. Tout cela pour éviter les fraudes et le blanchiment d’argent sale.

Le taux de change appliqué lors des retraits aux distributeurs est généralement meilleur que celui proposé par les banques ou les casas de cambio.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
Il est recommandé d’être à jour de ses vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, et pour les séjours un peu longs, hépatite A.

Le vaccin contre la fièvre jaune est également recommandé si vous allez du côté de l’Amazonie.

Il est important de contracter une bonne assurance voyage qui garantisse, en cas de problème, une prise en charge des soins, voire un rapatriement si nécessaire.

Pas de boissons non contrôlées sauf bouillies (thé, café) et pas de glaçons (sauf dans les restos ou cafés chic).
Éviter les crudités dans les petits restos pas chers, le lait et ses dérivés non industriels, les viandes peu cuites ou servies non fumantes, etc.
Pour l’eau, bouteille (scellée) obligatoire.

 

TRANSPORT
Dans l’idéal, pour visiter le pays, il faut savoir combiner les différents modes de transport : avion pour passer d’une région à une autre, et dans une même région, le bus. La location de voitures peut servir d’appoint dans certains coins, à condition de se sentir à l’aise avec une conduite plutôt sportive.

Le bus est le moyen de transport le plus utilisé par les Colombiens. Chaque ville dispose d’un terminal de bus parfaitement organisé, avec petits restos, toilettes, distributeurs. On y trouve un très grand nombre de compagnies privées, certaines spécialisées vers les grandes villes, d’autres vers les petits patelins. Plus la distance est longue, plus les compagnies de qualité proposent des bus confortables.

Durant la période de Noël et de la Semana Santa, réservez à l’avance, quelle que soit votre destination.
Il est toujours préférable d’acheter ses billets directement au terminal de bus. On peut aussi le faire sur Internet pour les grandes compagnies.
À l’image du réseau de bus, les liaisons aériennes entre toutes les villes, grandes ou moyennes, sont extrêmement nombreuses et fréquentes.
La location de véhicules est une solution envisageable pour visiter un région donnée, mais pas pour explorer tout le pays. Il est bon de savoir que les loueurs de voitures ne sont pas aussi nombreux que dans les autres pays.
Si vous envisagez de rouler sur des pistes, alors il vous faudra un véhicule tout-terrain 4x2 ou 4x4. Si vous restez sur les routes nationales bitumées, une voiture de tourisme de petite catégorie suffit.
Bien vérifier l’état général du véhicule, la roue de secours, les essuie-glaces, les phares et les clignotants. Contrôler aussi le niveau d’essence. Évidemment, faites noter la moindre petite pétouille sur le contrat.
Ne pas perdre le contrat de location, sinon vous devrez payer un dédommagement.
On conduit à droite. Si en ville la vitesse est à peu près respectée sur les grandes routes tout le monde oublie les panneaux et les lignes blanches.
Bref, avoir les nerfs bien accrochés. Les Colombiens ont l’habitude de doubler les gros camions pratiquement à l’aveuglette.

Les taxis sont pratiques et pas cher pour circuler dans les villes. Les chauffeurs mettent le compteur sans problème. La somme due est celle indiquée au compteur, rien de plus.
À Cartagena de Indias, les taxis ne mettent pas les compteurs en marche, il faut donc fixer le montant de la course avant d’embarquer.

 

VIE PRATIQUE
Besoin d’un adaptateur car les prises à fiche plate.
Le peuple colombien se caractérise par son extrême joie de vivre et son amabilité, notamment envers le voyageur. C'est un peuple ancré dans le moment présent. La Colombianidad, l'art de vivre à la colombienne, séduit le touriste qui rencontre un peuple fier, croyant, hédoniste, travailleur, généreux, porté sur l'humour et l'autodérision mais ô combien patriotique.

La famille, c'est ce qui compte le plus dans le coeur de chaque Colombien.

 

TELEPHONE
De la France vers la Colombie : 00 + 57 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De la Colombie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

On peut utiliser son propre téléphone portable en Colombie avec l’option « Monde ». Renseignez-vous auprès de votre opérateur sur les conditions d’utilisation de votre portable à l’étranger.

Acheter une carte SIM/puce sur place si vous restez assez longtemps en Colombie, cela peut être une option avantageuse. Il suffit d’acheter une puce/carte SIM locale, à condition d’avoir un téléphone « débloqué », évidemment. Sinon, autre option, acheter un téléphone local dans un kiosque ou une boutique de téléphonie mobile. En Colombie, les réseaux les plus performants sont ceux des opérateurs Claro, Movistar et Tigo.

 

CUISINE
La cuisine colombienne varie d’une région à l’autre en fonction des cultures propres à chaque climat.
L’offre culinaire est plus souvent réduite, beaucoup de restos ne proposant que le sempiternel poulet rôti ou des grillades (de viande ou poisson), servies avec du riz ou des pommes de terre excepté dans les grandes villes.
Un des plats les plus populaires pour le petit déjeuner en Colombie est la changua. C’est une simple soupe au lait avec un œuf mollet.
L’ajiaco de Bogotá est une soupe à base de poulet, de maïs, de différentes pommes de terre et de crème de fromage.
La bandeja paisa provient de la région d’Antioquia. Ce plat peu diététique comporte du bœuf, du riz, des haricots noirs, du plantain frit, du chorizo, de l’avocat et... un œuf !
Cuit dans une feuille de bananier, le tamal est un plat à base de porc grillé avec du riz et des légumes.
Le patarasca est une préparation de poisson originaire d’Amazonie : on cuit le poisson avec du safran et du curcuma, dans une feuille de bananier. Il est souvent accompagné d’un ragoût qui peut varier selon les préparations.
L’arroz atollado est un plat typique de la Valle del Cauca. C’est une sorte de risotto avec des oignons, des poivrons, des tomates, du safran, beaucoup de poivre, le tout accompagné de porc et d’ailes de poulet.
De la poitrine de bœuf mijotée dans de la tomate et de l’ail, et on obtient un plat originaire de Santander, la sobrebarriga santandereana !
Le plat typique de La Guajira (nord-est) est le friche : à base de viande et de tripes de chevreau cuisinées... dans le propre sang de l’animal.
Le pusandao de carne vient de la côte pacifique et se prépare avec de la viande séchée, du poulet, du porc, des pommes de terre, des œufs, du manioc, le tout mijoté dans un bouillon. Il peut s’accompagner de riz au coco avec de l’avocat.
Voilà un plat typique de la côte caraïbe colombienne : le pargo frito con patacones y arroz con coco. Du poisson frit, du plantain aplati et frit (patacones), du riz au coco,.
Les carimañolas sont également originaires de la côte caraïbe : il s’agit de beignets de manioc fourrés à la viande de porc ou de bœuf.
La gamitana est un des meilleurs poissons d’Amazonie.
Ajoutons aussi la grande variété d’empanadas (pains fourrés à la viande ou au fromage), comme l’arepa, une sorte de pancake à la farine de maïs.
On trouve également une grande variété de fruits.
Côté desserts, on trouve des flans et gâteaux à la noix de coco, ainsi que des spécialités comme la mantecada (gâteau à la farine de maïs aromatisé à la vanille), la cuajada con melao (morceau de fromage frais enveloppé dans une feuille de bananier et arrosé d’un sirop sucré) et le postre de nata(gâteau à la crème de lait de la région de Cundinamarca et Boyacá).

Le café colombien est reconnu comme l’un des meilleurs cafés au monde
Les jus de fruits frais sont également excellents.

En boissons alcoolisées, vous trouverez le bière, le rhum qui est une boisson nationale de grande qualité.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !